Jeudi 24 avril 2014 4 24 /04 /Avr /2014 06:06

Provocation facile, à laquelle je pourrais rajouter, un jour sans féminité, un jour sans diversité. Il serait si facile, sans dictature et sans loi martiale de décider que demain, non, mieux aujourd'hui serait un jour sans mode. Pour les plus réchauffés, ce ne serait pas non plus un jour "cul nu", je laisse à la nature et aux naturistes, ce bonheur là, qui semble idéal dans la jeunesse des corps, plus relatif dans les plis et replis de l'âge, et de l'image de nos corps nus.

 

Une journée sans mode, ouvrez-les yeux, toutes les boutiques de votre rue, de votre quartier, de votre ville, celles qui vendaient chaussures, ballerines ou bottes, escarpins élancés ou compensés d'été, mais aussi bien évidemment celles qui vendaient des vêtements, pour enfants ou parents, toutes auraient rideaux fermés, avec une fermeture quasi définitive. Un non droit à la provocation, même à la simple suggestion d'un vêtement différent. Ajoutez les dessous, les dentelles et autres froufrous que vous cachiez, tout cela sera interdit car le nouveau style sera là, unique et livré à domicile.

 

6b5bcf94983e43efad16a93f0ad78c68-copie-1.jpg

 

Pour toutes, un uniforme, un pantalon et un tee-shirt, une veste de la même couleur, une forte tendance au color-block universel. Chaussettes assorties et baskets standardisées sans fioritures. un monde idéal, non ?

Toutes semblables, toutes habillées de la même façon, avec cette tenue, dans un souci de conhérence politique, de non-discrimination envers les hommes et les femmes, envers les jeunes et les vieux, entre les riches et les pauvres, entre les gens de la ville et ceux de la province, d'ici ou d'ailleurs. Une seule référence, une interchangeabilité étonnante, juste quelques tailles de différences.

 

Quelle couleur choisir d'ailleurs pour ce tout ? du noir ? du blanc ? du vert ? du gris ? du bleu ? du jaune ? des commissions auront soulevé le pour et le contre de chacune, des liens sociologiques et philosophiques, voire religieux, des soucis économiques et même de communication, pour choisir une couleur indéfinie, sans nom et sans intérêt car les autres n'éxisteront plus. Pourquoi lui donner un nom ou une définition ?

 

Je vous laisserai apprécier la folie qui pourrait être un déut de roman sur le féminin, l'égalité, la mode et bien évident le féminisme car dans ce débat, j'aurai pu ajouter la jupe, mais je ne savais pas quelle longueur lui donner exactement.

 

5e0d4ecafdd8548a062f01461c8bfe84.jpg

 

De mémoire personnelle, j'ai pu travailler, donc vivre au sein d'une communauté professionnelle où tout le monde était similaire de part sa tenue, fournie dès le premier jour, dans la taille adaptée à notre silhouette et nos mensurations.

Et pourtant, si les premiers jours me laissaient plus concentrés sur mon activité, sur les habitudes de ce secteur, sur les processus de ce métier, j'ai vite découvert d'autres facettes. Oui l'espèce humaine, et plus particulièrement les françaises et les français, évolue naturellement entre l'appartenance à un groupe, ici professionnel et vivant, et ce besoin évident d'être un individu reconnaissable, identifiable. Une volonté non de différence (bien que ...) mais d'existence individuelle pour soi, ainsi j'ai pu voir le maquillage, les coiffures, les bijoux même rares, les détails de chacune et chacun pour être présents, pour être eux-mêmes. Vous pourrez y ajouter les dessous qui malgré tout reste une liberté éternellement renouvelable, cachée ou à peine évoquée, mais bien près de soi, pour un être unique, comme les tatouages d'ailleurs. L'initime et la peau ne faisant qu'un sous l'uniforme.

 

419498_375578489128807_367887086564614_1433946_655901575_n.jpg

 

 

571253533953904548_Wpmqc700_c-copie-1.jpg

 

Alors rassurez-vous, je ne souhaite rien de tout cela, mais je vous pousserai à regarder les personnes qui sont dans leurs uniformes, pour identifier ce qui fait leur unicité. Enfin pour d'autres si vous aimez la non-diversité, aucunement la mode, ce moyen d'expression personnel, masculin ou féminin, je vous laisse fermer les yeux pour vivre dans ce cauchemar, seul et triste. Car de tous styles, de toutes époques, même à l'ère pré-historique, on a retrouvé des signes d'élégance, avec des colliers, des bracelets, déjà en complément des peaux de bêtes.

 

 

Nylonement

 

 

 

Publié dans : Femmes, vous ? - Par Gentleman W.
Donnez vos impressions - Savourez les 3 commentaires
Mercredi 23 avril 2014 3 23 /04 /Avr /2014 06:23

Pluie encore, le gazon gazouille de bonheur après le soleil, les racines frémissent, les herbes vertes s'affolent. Les amoureux se collent sous les parapluies, mais boivent ensemble leurs chocolats chauds sous les paravents des cafés.

 

D'autres amoureux là-bas, plus âgés, un couple qui a traversé le temps, celui des générations, celles de leurs enfants, de leurs petits-enfants. Lui porte les paquets, elle un bouquet de pivoines, un petit sac de chocolat. Ils dégagent une atmosphère de bien-être, regardant la rue, picorant devant les vitrines, hésitant parfois à entrer. Une vie au ralenti peut-être, mais un bonheur qui se voit. Des projets différents des jeunes étudiants qui s'embrassent plus loin. Lui sort un grand parapluie, jongle avec les sacs, la protège comme il l'a toujours fait, par amour, par cette envie délicate d'être l'épaule sur laquelle elle s'appuie ou s'endort.

 

7b5e9b43b46f7807b823bdf05c4a2c50.jpg

 

 

46e7b0989d93f083d19b3e543bf8cf6f.jpg

 

Bonheur de printemps et toujours cette pluie fine, les pavés luisent, la rue accepte les passages des vélos, des passants pressés et des promeneurs tranquilles. Chacun son rythme pour se glisser dans un labyrinthe ouvert de gouttes. 

 

La couleur verte l'emporte sur les arbres de la rue, les boutiques jouent de leurs vitrines avec l'été en avant, des tops de coton coloré, des robes de plage, des ensembles pour partir en vacances, pour profiter des week-ends. Des mamans passent avec les poussettes, les petits à l'abri sous une protection en plastique, l'eau coule dessus. Une course sur les pavés vers la boulangerie toute proche, elles doublent le caddy d'une vieille dame. Une ancienne concurrente qui ne fait plus partie de la même catégorie. Elles roulent, foncent, zigzaguent entre les passants étourdis, les enfants rigolent.

 

37d8cbfbe166d3249926a1d95723a750.jpg

 

Le printemps redonne cette envie de sortir, de profiter différemment des parcs et jardins, pour des balades calmes dans les zones privilégiées et vertes de la ville. La mode elle aussi attend une accalmie pour savourer la saison, cette joie intérieure que l'on veut partager à l'extérieur. Le temps passe, la vie avec, la féminité est en vous.

 

 

Nylonement

Publié dans : Femmes & Mode - Par Gentleman W.
Donnez vos impressions - Savourez les 2 commentaires
Mardi 22 avril 2014 2 22 /04 /Avr /2014 06:58

photo-Kevork-Kiledjian-Sabrina-Nait-never-ending-b-copie-2.jpg

 

Il est parfois étrange de croiser un regard qui parle vers vous dans un silence d'une rencontre passagère, là dans la rue. Souvent on oublie, parfois encore on se regarde dans une glace, dans le reflet d'une vitrine pour voir quelle réelle image les autres ont vu de nous.

 

Alors sans plaisir égocentrique, je pose mes yeux sur moi dans le miroir du matin, pour trouver les contour d'un visage qui vieillit avec une barbe qui repousse toujours trop vite, des cheveux plus gris, des tempes grisonnantes. Cheveux courts, je me glisse dans ma chemise, un plaisir masculin auquel je m'adonne chaque matin ou presque. Dans mon dressing, par ordre de teintes, avec ou sans rayures, je regarde les couleurs, un oeil en coin sur les cravates, une bonne cinquantaine, avec quelques favorites. Autant les chaussettes sont toutes grises ou noires, avec parfois une pointe de orange, le gentleman excentrique existe aussi, autant mes chaussures sont toutes noires sans exception, autant mes cravates sont multicolores, comme un parfum différent pour signer mon humeur, pour défier les membres de cette réunion, tous austères. Je caresse les tissus, je noue avec précision en regardant le jardin, les arbres à perte de vue, je refais sans hésiter ce geste pour un double noeud impeccable. Un geste fantôme si facile, quasi pavlovien.

 

photo-Kevork-Kiledjian-Sabrina-Nait-never-ending-b-copie-1.jpg

 

 


 

Là ce soir, je suis à ce vernissage, un lieu, une amie, une invitation, qu'il est bon de se glisser dans ce décor art déco. Un ascenseur à l'ancienne, un palier, un vestiaire et la lumière du lieu. Toutes sont là des créatures de mode, de tous âges, des amies, des amis, des couples, des groupes, des inconnus pour moi, je la suis, elle me présente, je sers les mains, je justifie ma présence. Ce soir je suis là pour développer mon réseau, pour expliquer entre petits fours et champagne, entre les fines tranches de bellota bellota et la vodka, je dois placer en quelques minutes mon projet dans le luxe. Un challenge parfois laborieux quand l'autre n'écoute qu'une demie oreille, s'efface pour partir vers une amie qui arrive. Je ne peux rivaliser avec cette jeune blonde au pull trop court sur son nombril scintillant de bijoux, trop moulant pour ne pas ignorer le bonnet et les motifs de la dentelle l'enveloppant de très près.

 

Mais je suis accueilli par d'autres personnes, je partage des points de vue sur le lieu, sur l'exposition ici, mais aussi d'autres à Paris. On me présente le couple, les maîtres des lieux, charmants et d'une élégance folle. Beaux comme des statues, souriants et sublimes de finesse. Un ami reste avec moi, il travaille dans la mode, nous échangeons nos cartes de visite. La foule du début de soirée s'estompe, les relations s'égrennent, les plus intimes restent. Je ne sais que faire, un peu seul, puis rejoint par une personne que l'alcool a rendu très attachante. Elle me parle, s'interroge de ma relation avec ces messieurs. je la fais rire malgré moi, de mon métier qui n'existe pas, de cette idée de projet si nouvelle. Je me sens perdu, mais elle me rassure, d'autant que ma créativité semble la conforter dans ma sensibilité si masculine, si spéciale, si évidente ici avec tous les amis des hôtes de ce soir. Là je souris, car finalement je comprends que ma sexualité, pourtant rester dans mon lit depuis ce matin, m'emporte malgré moi dans des univers de déductions, de préjugés, d'idées convenues, je ne sais que choisir.

 

photo-Kevork-Kiledjian-Sabrina-Nait-never-ending-black-dres.jpg

 

Elle revient avec du champagne, jeune femme perdue entre son métier dans la finance, et son envie de création, de son plaisir évident à cotoyer des individus à la sensibilité à fleur de peau, démultipliée même qui créent, se permettent d'innover sans limites. Elle me parle des chaussures posées sur cette étagère, ose me parler de lingerie, de mode, de dessous, de détails presque initimes, mais je ne suis pas un danger pour elle. Moi le spécialiste de la lingerie, des collections et des marques, des rangements soyeux, je peux regarder dans son décolletté débordant, ou ses cuisses de cette fort courte pièce de tissu, très justement appelée "petite robe noire". Je peux car jamais, au grand jamais je n'oserai un regard déplacé, un regard de gourmand hétéro, mais plutôt une caresse visuelle d'esthète homo.

 

J'ai ri en rentrant seul, sans eux, sans elle, en me regardant une dernière fois dans la vitrine, la nuit dans la rue, un reflet. J'étais toujours le même, et pourtant en voyageant dans cet immeuble j'étais devenu apparemment un autre. Une question de sensibilité peut-être !

Ou une simple question d'interprétation de l'autre ?

 

81ab1441f959e2d7594383f74d69329e.jpg

 

 

Nylonement

Publié dans : Féminité & Sensualité - Par Gentleman W.
Donnez vos impressions - Savourez les 1 commentaires
Lundi 21 avril 2014 1 21 /04 /Avr /2014 16:00

Rien ne pouvait m'empêcher de sortir, car j'adore voir baver de plaisir, courir à pleine vitesse les escargots sur l'herbe mouillée de cette journée humide. Réveillé par les petits coups secs et réguliers de l'eau sur le velux, j'ai pu voir le jour se lever, profiter de cette intense lumière pour recoller mon corps en une seule silhouette. 

Simplement assis devant un grand thé chaud, j'ai repris ma place de contemplatif, là derrière ma fenêtre, derrière mon clavier.

 

5-inch-and-up-blog1.JPG

 

Un premier ballet de personnes pressées par les cloches de l'église toute proche, une messe de Pâques sûrement, des trenchs de toutes les couleurs et de toutes les longueurs, quelques doudounes aussi. des belles jambes qui auraient aimées la teinte soleil pour revenir finalement au noir absolu. Une impertinente avait mis des bottes, non des cuissardes en l'apercevant un peu plus avec son cuir sur les épaules, une blondeur souriante dans le vent, elle courait sans parapluie vers le porche tout proche.

 

 

 

Quelques minutes plus tard, quelques chocolats disparus près de la tasse de thé, je la remplis à nouveau. D'autres groupes, des familles, des mamans et des enfants, quelques papas avec les parapluies, des rires en sautant dans le flaques d'eau, des pantalons pour tous, sauf quelques courageuses car la pluie redouble de force. Le soleil perce quelques secondes, la chaleur frappe aux carreaux, je lève la tête de mon écran. Les mots dansent, se collent les uns aux autres pour parler de mode et de lingerie, mes sujets professionnels et détente à la fois. je réponds aux commentaires, aux messages sur les réseaus sociaux, la météo influence la présence sur ceux-ci. Car plus le soleil est là, plus rare sont les sms et autres tweets.

 

Bas-Nylon2-1714.JPG

 

Un rayon de soleil, un manteau rouge à la coupe officier, un plastron de boutons dorés, des jambes fines voilées de lumière brillante, des slingbacks framboise, une écharpe en soie blanche, elle vole au-dessus du trottoir, est-elle une fée ?

Une autre princesse en robe plumetis, des collants opaques, un trench court rose, la vie éclatante. Elle vole la vedette aux fleurs du quartier, elle rit, son ami l'embrasse, un amour heureux comme le printemps.

 

Je pose ma tasse chaude, je regarde le jardin vert, croquant le printemps à pleines dents, par l'autre fenêtre. Les fleurs du cerisier sont au sol, les ponctuations blanches, ici et là dans les massifs de tulipes. La pluie fait le bonheur de la nature et de son renouveau, et oblige les parapluies pour la mode, qui elle aussi se renouvèle.


 

022286542761fafb375b36110dc29ad1.jpg

 

 

 

Nylonement

Publié dans : Femmes & Mode - Par Gentleman W.
Donnez vos impressions - Savourez les 2 commentaires
Dimanche 20 avril 2014 7 20 /04 /Avr /2014 10:47

2575cb846cbc28c0312e17daf5ab06da.jpg

 

Peut-on complimenter une femme pour ses bas nylon ?

 

Une question qui frôle l'imprudence en fonction de la situation dans laquelle vous vous trouvez, de qui vous êtes, et de tant d'autres paramètres subtils.

 

En premier lieu, il faut revenir aux préceptes de base : une femme qui porte des bas nylon, qu'elle soit dans la rue, sur son lieu de travail, dans un restaurant ou dans une soirée mondaine, c'est un choix vestimentaire personnel et non une invitation directe ou indirecte à un exercice sexuel, avec ou sans saut périlleux. Plus sobrement, je tiens à rappeler que la mode est un acte d'abord pour soi, mais aussi pour un contact visuel avec le monde environnant, mais en aucun cas un signe distinctif et réducteur d'un statut de "femelle libre et disponible pour un accouplement rapide". 

 

Si une femme a choisi de porter des bas nylon, c'est un choix intime, caché le plus souvent sous une robe, ou une jupe ou d'autres vêtements, elle l'assume en premier lieu pour elle. Que cela soit une femme glamour, ou néo-rétro, ou simplement un confort de lingerie pratique pour la vie courante, elle a cette liberté, mais c'est pour elle.

 

Alors si vous (homme ou femme d'ailleurs) vous apercevez de cette étincelle soyeuse, en soupçonnant des jarretelles sous le fin tissu de la jupe crayon un peu moulante, ou que vous avez aperçu le début d'un revers, pire encore ;-) le revers et son nylon et des attaches de jarretelles car le vent est coquin ou le canapé trop profond pour une longueur de cuisse si sensuelle, alors vous avez vu un bijou de volupté. Cette femme ne l'a pas exhibé, elle vit tout simplement, et votre regard, discret mais curieux ou par un heureux hasard, est tombé sur cette révélation en nylon. 

 

Savourez, car vous venez de voir un phénomène presqu'aussi rare que les éclipses solaires, le pourcentage de porteuses, occasionnelles ou régulières de bas nylon, est faible. 

 

Revenons à notre question : Peut-on oser un compliment pour cette personne ?

 

Ma réponse la plus simple sera "NON".

 

 

compliments-bas.jpg


 

Mais comme pour les contrats d'assurance, il faut lire les petits astériques en bas de page, les alinéas et autres conseils. Les voici.

Vous avez vu : bravo, voir ci-dessus, vous êtes des privilégiés.

Vous avez aperçu : mais êtes-vous sûr ? un doute ? un rêve peut-être même ?

Vous pensez que cette personne porte des bas nylon : êtes vous vraiment sûr ? une erreur serait fatale pour la suite, et puis votre horoscope vous a-t-il prévenu d'une rencontre aussi mythique ?

Vous l'avez observé, presque malgré vous, rattachant son bas nylon : n'aviez-vous pas autre chose à faire ? curiosité ou volonté de porter secours ? c'est un instant excessivement féminin, par le geste, par la situation, posez vos yeux en silence comme un souffle pour l'aider à mieux remettre l'attache de la jarretelle.


 

 

Vous êtes un homme : attention de ne pas confondre vos envies, vos désirs et même vos fantasmes avec la simple réalité de cette femme que vous avez devant vous, en réunion, en soirée ou dans la rue. Cela reste son choix de mode, cela ne vous donne aucune clef pour entrer en contact direct avec elle, car si vous avez aperçu ce coin intime, ce porte-jarretelle et cette couture si élégante, cela s'arrête là. RESPECTEZ ce bonheur à fleur de peau, cette paire de jambes idéales dans votre imagination, réellement présente, mais finalement inaccessible, juste là pour le plaisir de vos yeux. Comme pour ses chaussures, son sac à main, sa robe ou tous autres détails de sa mode, profitez de ce partage visuel, sans insistance.

Vous êtes une femme : ne juger pas trop vite les belles lignes verticales qui jouent sur les jambes de cette femme dans cette soirée entre amis. Porteuse de bas nylon, c'est probablement une femme qui s'assume, qui aime comme vous la douceur sur ses jambes, mais elle a choisi de remplacer les collants par des élastiques satinées, par des attaches pour tenir quelques grammes d'une infinie volupté de nylon. Ce n'est pas une intriguante, même si ses revers s'aperçoivent, elle est ravissante avec cette robe vintage. A chacune sa mode !

 


 

Vous ne connaissez pas cette belle inconnue : alors définitivement "NON", on ne brise pas le fossé entre vous, votre regard d'autant plus discret et non insistant, avec ce recoin de sa cuisse. Satisfaisez-vous de ce court instant, de ce délicat souvenir !

Vous connaissez cette femme : collègue, amie, relations, vous pouvez toujours partager, si vous avez le raffinement dans vos gènes, quelques mots autour de la chance inouie de jouer de la féminité avec des facettes plurieures. Si vous-mêmes vous êtes une fashionista glamour, une adepte des voiles légers, des plumetis, des deniers transparents, alors vous serez en phase pour venir croiser de belles anecdotes tout en la complimentant sur son choix du jour. Mais respectez toujours la distance entre son choix personnel et intime et votre regard.

Vous êtes proche de cette femme : un ou une amie complice, voire vous avez conquis son coeur, alors toujours avec la finesse d'un esprit esthète, vous dégusterez cette étincelle qui fait partie intégrante de cette femme. Vous savez que sa nature, introvertie ou extravertie, s'accompagne chaque jour, sous sa mode, de jarretelles et de ces petits plis sur la cheville d'un voile extra-fin, impeccablement étudié pour chaque tenue. Un bijou qui se glisse entre les talons hauts et le revers de la robe, jusqu'aux trois-quarts de ses cuisses. Alors toujours avec respect, avec amitié forte et même avec de l'amour, vous saurez lui distiller des mots. OUI des compliments, une caresse verbale pour convenir de l'élégance, de cette touche de parfum voilé, pour traduire le crissement typique de ses bas nylon.

 

En résumé, si vous apercevez des bas nylon, ne les suivez pas, appréciez le court instant qui devient magie de vos souvenirs, comme la signature d'une inconnue qui vous dirait que le mot "féminité" s'écrit avec deux jambes en bas couture. Ne brisez pas le mystère, restez silencieux !


Et si la vie vous donne la chance de partager des sentiments respectueux avec cette femme, alors ne vous privez pas de lui rappeler cette excellence pour vos sens, cette douceur d'exception pour sa silhouette car son allure sera différente, fascinante, à chaque fois, chaque jour, chaque soir, avant et après chaque compliment.

 

 

365917538443668798_1dIRqtJT_c.jpg

 

 

Nylonement



Publié dans : Ordre de la JARRETELLE - Par Gentleman W.
Donnez vos impressions - Savourez les 2 commentaires

Votre Nylon-Volupté.com

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !


 

 ruban_satin_rose-nylon-volupte.png

 Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances rétro et du glamour toujours, je partage avec vous,  ce chic et cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

 

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

GENTLEMAN W 

Qui est Gentleman W ? ou Qui êtes vous ?

 

gentlemen-w-xs.jpg

 


Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

copyrights-virtual.jpgLes photos sont ici uniquement à titre non marchand comme ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite une souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email : gentleman.nylon@gmail.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.


Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog.

 

Rédacteur OrSeriE

       


 

Logo Menu NylonMode.com V3.2 xs

 www.Nylon-Mode.com

Suivez l'actualité Lingerie

et les collections Bas & Collants

 

 

 

Bas & Collants de luxe

dans la boutique CERVIN

 

reduction-cervin.jpg

 

 

SATINBOX

Découvrez www.SATINBOX.net

 

Satinbox-Passion-Rose---transp-copie-1.png

SATINBOX   Passion

 

Satinbox-Volupte-Ivoire---transp.png

SATINBOX   Volupté

 

Satinbox-Glamour-xs-transp.png

SATINBOX   Glamour

 

 

Un nouveau concept de boîtes de rangement

avec l'intérieur satiné, pour votre Lingerie,

vos + beaux dessous, vos bas & Collants.

 

satincube-xs-trans.png

 

Une création & une exclusivité Nylon-Mode.com

Offrez-vous le luxe d'un rangement soyeux

pour un plaisir pratique au quotidien

 

Découvrez www.SATINBOX.net

 


Recherche ???

Articles Féminité & Féminisme

Articles Portraits de Femmes

Ordre de la Jarretelle

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, nous avons lancé l'initiative d'une confrérie nommée "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Nos statuts sont en cours de rédaction.

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4


Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

 

Blogs & Coups de coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 

 
femmemajuscule.jpg
causette-34.jpg

rose-magazine-3-copie-1.jpg



Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques.

Inspiration, parfois même coup de foudre, souvent une amitié qui commence avec des mots, une ambiance.

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

enfinmoibordeaux-relooking.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

lesfillespensentque une belle plume

mindalicious.fr géniale modeuse

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

leblogdelalilloise une belle dynamique

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

misspandora.fr fée de mode

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

citizencouture.com la mode online

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !

 

NYLON MODE Team travaille sur un livre des bloggeuses mode (2013)

en langue française, voir NYLON-MODE.com

 


Articles Bas Nylon

Bas Nylon & Collants

Accessoires MODE pour vos Jambes

Un monde des marques actuelles, françaises et internationales, mais aussi des références vintage (articles du dimanche) pour explorer ce monde indispensable à l'élégance de vos tenues Mode.

CERVIN YVES ST LAURENT

NYLON D'OLIV   PHILIPPE MATIGNON

CHANTAL THOMASS  GIO ARISTOC

WOLFORD  LE BOURGET

DIOR  CETTE  CLIO

JONATHAN ASTON  MARIEANTOILETTE

FALKE KUNERT AMORALLE

LES QUEUES DE LA SARDINE  FARELL

SECRETS IN LACE GERBE

ELEGANTI  DIM  PRETTY POLLY

TRASPARENZE CAROLINE B

LA PERLA  PIERRE MANTOUX

VENEZIANA FOGAL

CHARNOS  PAMELA MANN

LEG AVENUE LEVANTE

EMILIO CAVALLINI WELL

GOLDEN LADY   CHESTERFIELD

LOVE ME  OROBLU  LEVEE

LUISA MARIA LUGLI   MURA 

SILKY  GATTA  FIORE  ERGEE

ZOHARA DD  BERTHE AUX GRANDS PIEDS

CALZEDONIA   BONNIE DOON

 

Plus d'infos sur NYLON-MODE.com

Féminités & Mode

  • : Vos Féminités, Votre Féminité, du Glamour et quelques Bas Nylon
  • Vos Féminités, Votre Féminité, du Glamour et quelques Bas Nylon
  • : Univers évanescent sur vos Féminités, votre mode, votre interprétation quotidienne, avec des voiles légers sur vos jambes. Labyrinthe capitonné de glamour, de Sensualité, marquées par vos coutures sur vos bas Nylon. Ambiance parfumée d'élégance et de volupté, pour rendre hommage aux Femmes, chaque jour, avec des billets d'humeur chic, des portraits de Femmes, des instants de vie et des regards. Glamour toujours.
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Aimez-vous, Aidez les !

 

Cancer, trop proche de nous .

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

 

Aimez vous les uns et les autres

 

 

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous !

Protégez-vous !

ruban-rouge-sida.jpg

Vivez !

RSS for you

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés