Mercredi 16 mai 2012 3 16 /05 /Mai /2012 07:26

Aimer, il l'avait aimer, si fort !

 

Bien sûr, ils avaient été heureux, parfois fâchés, parfois en crise, en détresse, mais ils s'aimaient avec toutes les autres reflets de leur vie commune. La renconre au boulot, par hasard, comme ils auraient pû le faire durant des études assez parallèles. Une vie de jeune couple dans la ville, avec des restaurants, des soirées champagne sur le pont au dessus du fleuve, des lumières dans la nuit, ces petites robes, ses talons. Son talent à lui pour la surprendre, année après année, en s'aimant, avec des fleurs, des cadeaux, des petits plats, des silences et toujours des mots et des photos. Ils s'aimaient, ils avaient eu des enfants, partagés ces moments de lumières, de doutes, de famille, de joie.

 

Angelo-Merendino8.jpg

 

 

Angelo-Merendino9.jpg

 

 

Angelo-Merendino10.jpg

 

 

Ils s'aimaient encore quand elle a découvert que cette fatigue intérieure était un cancer.

 

Elle a été foudroyée par la force de ce mot, aussi intense qu'injuste, elle a sombré, elle a été recueillie par ses bras, lui qui soudainement a décidé de ne vivre que pour elle.

 

Follement, présent pour les examens, pour les avant-pendant-après chimio si forts, si fous, si douloureux, pour inviter les amis, force utile au lien social, pour aussi les annuler au dernier moment quand les larmes étaient trop fortes. Il lui a donné son coeur encore, ses bras toujours. Elle s'est consumée doucement. Il a pleuré sans lui montrer, devant son incapacité à la défendre contre cette gangrène intérieure. Il a lutté en silence, en apportant sa omniprésence, son épaule, en la prenant maintenant toute entière, petite bout de chair, entre le canapé et le lit. Elle n'était plus qu'une ombre, une vie floutée.

 

Angelo-Merendino5.jpg

 

Angelo-Merendino1.jpg

 

Ils s'aimaient, et un soir, il lui a pris la main, là devant cet oreiller, cette femme qui n'avait pas changé à ses yeux, ce coeur qu'il avait aimé, cette tête si frêle, ses yeux qui ne croyaient plus à la vie. Il l'a aimé jusqu'au bout, de toutes ses larmes, de cette main décharnée, dévorée, froide dans sa paume. Jusqu'au dernier baiser !

 

 

 

N'oubliez jamais vos compagnes, vos proches, vos amies !

 

A tous ceux que cette maladie dévore,

en totale injustice,

en brisant l'amour.

 

 

Nylonement

 

Angelo-Merendino7.jpg

 

PS : Mesdames, ne refusez pas de passer une mammographie,

cela sauve des vies, celles des autres, la vôtre.

 

 

Modèle et Photos :

VJennifer MERENDINO  par Angelo MERENDINO

 

Publié dans : Femmes & Portraits - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 3 commentaires
Mardi 15 mai 2012 2 15 /05 /Mai /2012 06:53

Un jour j'ai pris cette décision, j'ai fait un grand pas. Celui vers un futur métier, vers un diplôme, vers un choix de vie, mais aussi un pas de géant entre les cultures. Je vivais comme nous tous, dans une banlieue héritée de mes grands-parents, premiers migrants venus pour du travail dans les usines du baby-boom. Une profusion de bonheur pour eux, pour la France qui se relevait d'une guerre mondiale, du boulot, un appartement en HLM, des jardins en bas, une première voiture, mes parents, une vie de douceur, entre couscous et tajines. Tous les quatres ans, on allait au bled, on partageait notre vie, nos maigres richesses.

 

Nous vivions heureux, deux cultures l'une à côté de l'autre, facilement mixées. Mais le temps a fait que paradoxalement au fait que je suis française, je porte une étiquette de beurette, le fameux "d'origine maghrébine". Un jour j'ai demandé à mes parents, et eux ils sont d'origine du Cantal comme le fromage, appellation d'origine contrôlée. On a ri. Mais la cité est devenu une cour, un lieu fermé alors que la ville grandissait. J'ai vécu heureuse, car ma famille voulait que demain soit en dehors de ces tours.

 

strenesse3.jpg

 

Alors il y a quelques mois j'ai découvert la pâtisserie, un métier de bouche, de partage avec les autres. J'ai toujours été gourmande, j'ai suivi mes cours, studieuse, double challenge, d'être femme en plus des autres remarques. J'ai tout entendu, ici en école, chez moi, je ne savais plu qui j'étais, alors que je fabriquais mes premiers croissants, mes premières religieuses. Je vous ferai grâce des piques sur le foulard, alors que je ne porte celui-ci que par intermittence, par coquetterie. Je suis en blanc, en tenue de travail, à doser, mixer, à battre des dizaines d'oeufs, en sentir mon bras devenir mou sous l'effort. Je note, j'écoute, je répète les recettes, je suis interne, je partage une chambre avec des collègues. On bosse, on aime toutes notre futur métier. On parle mode parfois, mais plus souvent de recettes, de dosage, de nos avenirs, rarement de nos sources.

 

 

Kenza-Fourati-Feet-535042.jpg

 

Certes les stages ont été variés avec la difficulté du réel, les rapports de force avec de vrais professionnels, les contraintes des horaires, des jours fériés, et les éternelles piques sur mon apparence parfois. Ce racisme latent, parfois dur à avaler, incompréhensible car juste sur un faciès et non des actes. Mais heureusement j'ai été pris sous l'aile d'un chocolatier, un homme génial, un fou de vie, un curieux qui a vécu dans plusieurs pays, asie ou afrique, amérique et europe, chaque continent, chaque culture mais comme il le dit, une seule gourmandise. 

 

 

kenza-fourati.jpg

 

Avec cet homme paternaliste, rigoureux, parfois maniaque, je travaille, nous travaillons, nous créons, nous testons, nous rigolons de nos essais ensemble, pour revisiter les cornes de gazelle au miel, avec des amandes, avec une touche de chocolat, revoir nos cultures, les partager. D'autres équilibre entre amertume du noir chocolat, et le thé vert à la menthe, avec du gingembre confit, nous avons goûté, craché, refait et encore refait. Une collection de macaron goût maghreb.

 

 

www.eroglamour.com-7-kenza-fourati-german-cosmopolitan-sex-.jpg


Hier il m'a demandé de rester, apparemment embêté. 

"Dans les prochains jours, nous aurons des expositions de nos produits, et probablement un passage télévisé. Les organisateurs veulent que nous présentions nos créations, tes créations. Je suis fière de toi, tu le sais. Mais nous devons troquer nos tabliers blancs pour le formel costume, la tailleur pour les jeunes femmes. Je te veux avec moi, pour la qualité de ton travail. Je ne veux pas t'obliger pour la jupe, c'est un détail, mais les institutions sont ainsi. Leurs habitudes, leurs routines. Je ne sais comment te le dire.... mais je veux absolument que tu m'accompagnes pour cette étape. Car c'est là que l'on commence le parcours de Meilleur Ouvrier Patissier de France."

Nous avons eu chacun une larme.

"Demain, je serai là, en jupe (avec un sourire), je mettrai des collants couleur chocolat."

Nous avons ri, cet homme si fort pleurait de bonheur, moi aussi, pour tant de raison, de confiance mutuelle, de respect.

Demain, ce sera un nouveau pas entre nos cultures, avec une gourmandise.

 

NYLONEMENT

 

3 dernières photos : modèle Kenza Fourati

Publié dans : Femmes & Portraits - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 4 commentaires
Lundi 14 mai 2012 1 14 /05 /Mai /2012 07:29

Elle était partie, loin de chez elle, pour poursuivre ses études. Une belle opportunité proposée par cette université qui avait appréciée son travail de recherche. Elle avait ainsi reçu une bourse spéciale pour continuer à explorer certaines facettes, pour comprendre et analyser les données reçues dans le périmètre de sa curiosité, de ses nouvelles idées. Elle proposait de nouveaux champs d'exploration, malgré sa jeunesse, elle était déjà sur les pas des précurseurs.

 

bekah-jenkins5.jpg

 

 

bekah-jenkins8.jpg

 

Elle avait abordé son monde, cette île nouvelle comme un monde inconnu. S'appuyant sur les bases académiques du secteur, elle les avait intégrés si vite, absorbés dans son cerveau. Mais déjà elle marchait dans un univers sans limite, prise de vagues de doutes, en franchissant les frontières de concepts inconnus, indéfinis. Oui, ce professeur avait eu raison d'insister sur cette folie, cette discrétion qui était en elle, qu'il avait ressenti. Elle était capable d'aller plus loin, beaucoup plus loin. Ainsi il avait pris le temps de mêler la philosophie de cet espace figé devant elle, et de cette clef cachée en elle pour ouvrir d'autres portes. Repenser les limites, concevoir ce que les clients, les humains, les êtres avaient toujours respecté. Elle devait figer le lieu, et sortir de son corps, n'utiliser que son esprit pour prendre de la hauteur, explorer avec un autre angle de vue, plusieurs autres axes de réflexion.

 

bekah-jenkins2.jpg

 

 

bekah-jenkins4.jpg

 

Elle était arrivée ici, loin de chez elle, elle s'échouait sur une plage, sur ce campus géant, plus grand que sa ville d'origine. Elle se levait chaque jour un peu plus forte, aspirant, en elle, les livres de la connaissance. Elle commencerait demain à sortir de son corps étincelant pour s'élever plus haut, usant de son regard nouveau sur les sujets, sur ces joyaux ternes vus d'en bas. Ici elle en ferait des diamants.

 

Magazine FLARE Canada

Modèle : Bekah JENKINS

Photographe : Chris NICHOLLS

 

Nylonement

Publié dans : Féminité & Sensualité - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 4 commentaires
Dimanche 13 mai 2012 7 13 /05 /Mai /2012 10:42

Une femme moderne peut-elle porter des bas en 2012 ?

 

AAAage-0277--32-.jpg

 

Non pour plusieurs raisons :

Non car elle a jeté ses soutiens-gorges dans les années 70, puis rejeté les fanfreluches de Chantal Thomass dans les années 80-90, et encore plus le string vulgaire des années suivantes. Elle est une femme libre, sûre de ses avantages acquis vers un graal de l'égalité avec les hommes, elle féministe, elle peut choisir sa lingerie. Uniquement par confort personnel ? probablement, mais aucunement pour se soumettre à l'image stéréotypée des mâles sur les femmes, avec ces dentelles affolantes trop mises en avant, celles qui font tourner le regard vers les publicités en 4 par 3, même pour vendre du beurre, ou de la lessive. Elle est libérée de ce carcan de machisme pour deux raisons majeures, elle peut choisir, elle aime son confort, alors les bas qui tombent , non merci. Elle a goûté par défaut de mieux au pantalon, aux collants non pour la mode de ses jambes mais contre le froid, une chaussette intégrale sans compromis, sans accès à son corps intime.

 

6a00d83451ccbc69e200e553d70c238834-800wi.jpg


Non car elle est née dans une famille avec des valeurs marquées où le vulgaire et les mini-jupes sont réservées aux dames sur le trottoir. Oui en 2012, elle ne va pas leur ressembler, aussi facilement, et donner son corps aux yeux des autres. devenant alors un pur objet sexuel avec une marée de mâles en rut courant derrière elle. Au nom de sa religion, elle s'enferme, elle se cache, elle se mure dans des tenues longues, des jeans, des manteaux et des ensembles qui voilent son corps. Alors une paire de bas ne s'associe qu'avec des résilles. De toute façon, on ne lit pas les magazines féminins chez eux.

 

tumblr_ll3dxird9w1qiflw2o1_500.jpg


Non car elle est active. Elle vit entre réunions et activités sportives, et sa vie de famille. Elle court, elle saute dans son tailleur, court ou mi-long, si confortable avec un collant opaque qui valorise ses jambes, les sculptent. Elle aime le regard sur elle, sur ses talons hauts, sur cet accessoire si pratique, même si parfois il file encore. Elle privilégie les opaques, quelques semi-opaques en collant de marque, du Wolford le plus souvent. Une paire de lunettes, un sac à main, elle croque la mode avec tout le côté pratique.


Vintage-Hanes-hose-ad-with-dancer-choreographer-Judith-Jami.jpg

 

Non car elle a essayé une fois les DimUp. Elle est sortie et elle a eu honte de sentir ce silicone glissant sur sa cuisse, frôlant son dessus de genou. Un souci vite réglé par un achat express d'un collant, et surtout un classement vertical direct de la dite paire. Elle en garde un souvenir peu avantageux, elle a hésité l'autre jour devant les Body Touch nouvelle génération, mais allait-elle encore subir ce désagrément.

 

large_YVES77.jpg

 

Non car elle porté des bas, des machins souples, en taille unique, achetés sur Internet. Il sont sans forme, ils tirebouchonnent, ils se filent au premier contact. Elle les avait mis avec un porte-jarretelle à dix euros, un truc qui glissait sur ses hanches, sans confort, sans beauté non plus dans cette dentelle premier prix. Les attaches, ah oui les fameuses astuces et génuflexions pour coincer les bas devant, en râlant. Et enfin essayer derrière sans rien voir, et hop, plop celles de devant qui se débinent. Non à cette merde de bas, que son mâle lui à déchirer face à cette première fois, elle si féminine, si désirable, mais aucunement en phase avec ces outils de torture.

 


1444.jpg

 

Non, car elle n'est pas Dita von Teese, ni même Bettie Page.

 

tumblr_ljv1pcFlCo1qinw11o1_500.jpg

 

Non car aucune d'elle n'a eu le temps d'associer les bas avec les mots "Féminité", "Sensualité", "plaisir personnel", ou même "glamour".


Je vous donnerai la semaine prochaine des raisons, des OUI très nombreux !

En 2012, il est possible et non obligatoire de porter des bas, de les vivre avec sérénité et surtout pour soi-même. Car quand ils deviennent une seconde peau de votre corps, de vos jambes, alors vous les partagez, les laisser apercevoir car ils sont avec vous, un peu de vous.

 

Nylonement

Publié dans : Nylon Passion - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 8 commentaires
Samedi 12 mai 2012 6 12 /05 /Mai /2012 17:55

 

Image-0000.jpg

 

J’ai le plaisir de vous annoncer que le numéro 8 de Femme Majuscule est en vente chez votre marchand de journaux dès  vendredi 11 mai 2012 ! Et dans vous boites aux lettres dans les jours qui viennent pour celles et ceux qui sont abonnés.  

   

A l’heure où le terme « changement » est très à la mode, Femme Majuscule a préféré le verbe « changer » pour l’action qu’il engendre, concrètement. A l’instar de ces femmes qui font bouger les lignes en prenant elles-mêmes l’initiative de construire un monde meilleur (cf grand dossier), de celles dont les parcours témoignent d’un engagement, d’une passion et donnent envie d’agir (cf portraits, rencontres…),  ou de ces regards que l’on porte  sur soi ou  sur les autres, et qui vont faire évoluer nos comportements (cf dossier psycho).. 

 

 Image-0001.jpg

                                                                                                                                                               EXTRAITS

Rubrique SOCIETE  

Ces femmes qui changent le Monde, ici et maintenant…  

« Rêver d’un monde meilleur, c’est bien, le faire c’est encore mieux »  

   

Parce que le monde dans lequel elles vivent ne répond pas toujours à leurs attentes, parce qu’elles ne trouvent pas dans la société d’aujourd’hui de solutions à leurs besoins, les femmes interrogées par le magazine ont décidé de « faire autrement ». A l’instar de Rosa Park, cette femme noire célèbre pour avoir changé, par sa seule attitude, le cours de l’histoire dans l’Amérique des années 50, elles prouvent qu’en s’attachant à faire évoluer ce qui ne nous convient pas, dans notre environnement professionnel, familial ou autre, on peut initier le changement… 6 parcours de femmes à découvrir, 6 témoignages qui prouvent que « oui », on peut, même à son niveau, s’engager nous et les autres dans une voie meilleure…  

 

Rubrique DEBAT

Sommes-nous « condamnées à être belles » ?

Rares sont les femmes qui entretiennent une relation totalement paisible avec leur apparence. Que l’on corresponde ou non aux normes actuelles de la beauté, cette question de la place du physique se pose à nous… Deux femmes, l’une journaliste, Yolaine de la Bigne, l’autre sociologue, Sophie Combe, ont accepté de débattre sur ce thème pour Femme Majuscule. La beauté pour les femmes, un atout ou un écueil ?...

 

Rubrique PSYCHO 

Faire la Paix avec sa mère

… les relations mère fille ne sont jamais simples.  Nous avons plus souvent envie de lui « faire sa fête » que de la lui souhaiter. Peut –être est-ce l’occasion de faire la paix ! … Pendant qu’il est encore temps. Maryse Vaillant, Psychologue et Daniele Brun, pyschanalyste, auteur de « Mères Majuscules », nous aident à revisiter  nos comportements, nous disent comment trouver la voie de l’apaisement et nous parlent des bénéfices du « Pardon ».

 

 

 

Image-0002.jpg

 

« ELLES MAJUSCULES »

 

Interview / Véronique Genest « Le bonheur c’est l’instant présent »

A l’affiche au Théatre de la Michodière ou elle joue « Plein la vue », la comédienne revient sur ses rôles, sur scène et à la télévision. Sur les scénarios de vie, au propre et au figuré et sur sa manière de les interpréter.

Sur les causes qu’elle pourrait défendre et sur les femmes dans la précarité. Parce qu’elle sait la valeur des choses, pour elle «  le bonheur, c’est l’instant présent ».  Elle s’y sent bien. Sur scène aussi, et elle pense  que cela se voit. Elle a raison !

 

 

Rencontre / Monika Gerhardy

« L’envers du Kiosque »

Trésorière du bureau national  de l’UNDP (Union nationale des diffuseurs de presse), cette strasbourgeoise détient un rôle clef dans ce syndicat  majoritairement masculin. Un parcours original, un enthousiasme contagieux pour cette femme qui n’a pas pour autant délaissé son kiosque de quartier où elle aime toujours vivre et créer ce lien de proximité. 

 

 

Portrait / Sylvie Facon

Si la magicienne ose…

Pendant près de trente ans, cette arrageoise a mené de front sa vie professionnelle et son amour pour la couture. Avant de se consacrer exclusivement à son art. Aujourd’hui, elle vit son rêve de petite fille : créer des robes de « princesse », dans un pôle d’excellence créé pour valoriser les dentelliers de la région Nord-Pas-de-Calais

 


Rubrique Couple

En vacances de toi…

Partir en vacances sans lui,  est-ce possible ? et surtout comment le lui dire ?

Partir en solo peut être l’occasion idéale pour se ressourcer et lâcher prise en retrouvant pour un temps un peu d’autonomie et d’indépendance. Une escapade bienvenue pour casser la routine conjugale et se retrouver en tête-à-tête avec soi-même. Comment s’offrir cette parenthèse sans le blesser… à lire dans le dossier « couple ».

 

Vous pouvez aussi feuilleter le sommaire et quelques pages en allant sur notre blog : www.femmemajuscule.fr

 

Plein de sujets à lire…pour changer !!!!!. Je compte vivement sur votre soutien  pour encourager cette aventure entrepreneuriale….

 

 

Image-0004.jpg

 

 

Image-0003.jpg

 

J’espère que ce nouveau numéro vous plaira.

 

Bonne lecture et surtout n’hésitez pas à parler de Femme Majuscule, faites-le découvrir à vos amies, vos proches, vos réseaux…Faites circuler ce mail pour nous faire découvrir, car comme vous le savez, je suis une éditrice indépendante…et pour moi il n’y a pas de meilleure publicité que le bouche à oreille !!!!

 

 

Belle lecture à vous toutes et tous, et encore belle année ,majusculement vôtre,

 

Murièle Roos
rédactrice en chef de Femme Majuscule
Article non sponsorisé,
Personnellement je le lis, je l'achète deux fois,
un pour moi, un pour le faire découvrir autour de moi, et vous ?
Nylonement

 

Publié dans : Femmes, vous ? - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 5 commentaires
Vendredi 11 mai 2012 5 11 /05 /Mai /2012 06:44

Les féminités : oui ici sur ce blog, là dans un des articles, au milieu des centaines de textes, de mots et de photos, vous trouverez toujours plusieurs reflets de votre féminité. Toutes ne peuvent être abordées, par manque de place, de temps, d’espace, et peut-être aussi par un choix tout personnel de rester glamour. Mais l’âge, la taille, le poids, les rondeurs, le style sont des vecteurs qui nourrissent ma vision, toujours curieuse, de l’esthétisme.

 

 

Oui ce matin, dans le train, puis le métro, debout accroché à la barre de métal, je faisais un 360° autour de moi, pour voir le poids de la fatigue, du boulot, du gris de ce ciel de printemps, mais surtout je vous observais. Toutes, du jean retroussé à mi-mollet pour laisser une botte à boutons de cuir prendre sa place, du pantalon de velours avec un pull léger couleur nude sous une veste en cuir, à cette robe bleue marine, à la coupe impeccable, de cette hôtesse qui partait travailler. D’autres variantes, entre jupe bohême à fleurs et collant à motifs graphiques, ce short avec son collant opaque et les ballerines, mais toujours aussi des bottes, des jeans, des manteaux chauds ce matin, trop chauds cet après-midi. Ces petits tops si fragiles ou ces pulls, ce chemisier, cette chemise volé à son compagnon, elles varient. Oui toutes là, sur la banquette coincé entre deux mémères aux styles incertains avec leur trench vieillissant que Columbo ne prendrait même pas pour lui et sa 403, là vous êtes assise à lire un magazine de mode, L’OFFICIEL, pointu et ravissant, vous êtes avec un petit gilet court gris perle sur une tunique en soie imprimé de noir et de blanc, fraîche. Un pantalon cigarette, des ballerines et toute votre féminité parmi les autres de ce wagon. Je ne pose jamais la question de « qui est la plus belle ? ».

 

laetitia-casta6.jpg

 

Car je ne connais pas les critères qui donne un sens à ce jugement de soi, de vous, des autres, et puis une reine a déjà tant abuser de cette phrase, que son miroir s’en est lassé. Les magazines donnent une image stéréotypée de la beauté, de la jeunesse, de la femme, avec un seul âge. Les rubriques modes fourmillent de midinettes à peine pubères qui présentent une mode pour femme, quelle dommage ! Quel irrespect du panel des femmes ! Des modèles européens, trop souvent où sont les autres ?) et trop jeunes, parfois sans forme, quand on ne frôle pas la maigreur si laide, mais où sont les femmes ? Cette diversité de teintes de peau, de culture et de mode, de fraîcheur à tous les âges, de maturité à la jeunesse, des quadras et des plus que quinquas, des rousses et des autres, des blondes sans poitrine en passant par les rondes, des brunes et des châtains, des trop grandes et les trop petites. Je vous vois dans la vie, dans la rue, dans le métro, vous êtes là, avec votre féminité, votre beauté.

 

laetitia-casta4.jpg

 

Je vais finir sur une définition de la féminité, celle qui illustre ces mots, que Monsieur Yves St Laurent avait trouvé fragile, timide comme lui, et surtout trop petite dans le standard des tops, mais si charnelle. Elle est devenue un symbole, un sourire, une volupté, une goutte ronde sur la palette colorée de vos féminités.

 

laetitia-casta13.jpg

 

 

Modèle : Laetitia CASTA

Photographe : Mario TESTINO

 

NYLONEMENT

Publié dans : Femmes & Mode - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 8 commentaires
Jeudi 10 mai 2012 4 10 /05 /Mai /2012 10:51

Hier, dans cette semaine de déplacements, je me suis endormi dans le train, vers Bordeaux.

 

Le TGV glisse sur sa route, je loue une voiture, un coupé en remplacement de mon choix réservé, je profite du soleil, je roule vers mon rendez-vous. La ville, puis rapidement la campagne, cette route droite, calme et reposante vers la mer. 

 

marynalinchukbikini.jpg

 

 

marynalinchukvoguegermanyapril20121.jpg

 

Je stoppe, elle est là, elle m'attend. Nous ne savons comment communiquer, tant de mots déjà dits, échangés avec des vérités et des silences. Nous nous parlons enfin, une embrassade, comme une première fois, comme déjà des amis, mais le net était notre seul lien, jusqu'à ce jour. Je pose mon regard sur elle, je suis conquis par cette beauté si naturelle, si fraîche, avec ses étincelles, bien à elle, de sophistication. Elle maîtrise son image, elle joue de la mode, ici en jean et bottes, demain en jupe si chic, si élégante, une fine ceinture sur ses hanches. Un top en coton, vintage ou un chemisier si féminin, avec juste une souplesse, un bouton oublié, une transparence sur une bretelle de lingerie. Elle rayonne.

 

maryna-linchuk4--1-.jpg

 

Un bateau, elle saute dedans, moi aussi, je la suis du regard, je flotte, je subis cette mer bleue, sensation étrange pour un aquaphobe. Elle devient sirène, jette ce tee-shirt en coton si doux, si souple sur la banquette, elle joue de cette masse bleue, elle parle, rit et s'envole dans les flots. Les vagues suivent le parcours du pilote, fraîcheur sur mon visage, de l'eau salée, ce goût sur mes lèvres. Elle rit encore de son corps moulé dans l'eau, dans ce maillot.

 

marynalinchukvoguegermanyapril20129.jpg

 

 

maryna-linchuk8--1-.jpg

 

Je dormais si bien quand le train est entré en gare. Mon taxi m'attendait, direction les bureaux.

 

Nylonement

Publié dans : Féminité & Sensualité - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 6 commentaires

Votre Nylon-Volupté.com

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !


 

 ruban_satin_rose-nylon-volupte.png

 Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances rétro et du glamour toujours, je partage avec vous,  ce chic et cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

 

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

GENTLEMAN W 

Qui est Gentleman W ? ou Qui êtes vous ?

 

gentlemen-w-xs.jpg

 


Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

copyrights-virtual.jpgLes photos sont ici uniquement à titre non marchand comme ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite une souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email : gentleman.nylon@gmail.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.


Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog.

 

Rédacteur OrSeriE

       


 

Logo Menu NylonMode.com V3.2 xs

 www.Nylon-Mode.com

Suivez l'actualité Lingerie

et les collections Bas & Collants

 

 

 

Bas & Collants de luxe

dans la boutique CERVIN

 

reduction-cervin.jpg

 

 

SATINBOX

Découvrez www.SATINBOX.net

 

Satinbox-Passion-Rose---transp-copie-1.png

SATINBOX   Passion

 

Satinbox-Volupte-Ivoire---transp.png

SATINBOX   Volupté

 

Satinbox-Glamour-xs-transp.png

SATINBOX   Glamour

 

 

Un nouveau concept de boîtes de rangement

avec l'intérieur satiné, pour votre Lingerie,

vos + beaux dessous, vos bas & Collants.

 

satincube-xs-trans.png

 

Une création & une exclusivité Nylon-Mode.com

Offrez-vous le luxe d'un rangement soyeux

pour un plaisir pratique au quotidien

 

Découvrez www.SATINBOX.net

 


Recherche ???

Articles Féminité & Féminisme

Articles Portraits de Femmes

Ordre de la Jarretelle

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, nous avons lancé l'initiative d'une confrérie nommée "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Nos statuts sont en cours de rédaction.

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4


Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

 

Blogs & Coups de coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 

 
femmemajuscule.jpg
causette-34.jpg

rose-magazine-3-copie-1.jpg



Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques.

Inspiration, parfois même coup de foudre, souvent une amitié qui commence avec des mots, une ambiance.

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

enfinmoibordeaux-relooking.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

lesfillespensentque une belle plume

mindalicious.fr géniale modeuse

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

leblogdelalilloise une belle dynamique

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

misspandora.fr fée de mode

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

citizencouture.com la mode online

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !

 

NYLON MODE Team travaille sur un livre des bloggeuses mode (2013)

en langue française, voir NYLON-MODE.com

 


Articles Bas Nylon

Bas Nylon & Collants

Accessoires MODE pour vos Jambes

Un monde des marques actuelles, françaises et internationales, mais aussi des références vintage (articles du dimanche) pour explorer ce monde indispensable à l'élégance de vos tenues Mode.

CERVIN YVES ST LAURENT

NYLON D'OLIV   PHILIPPE MATIGNON

CHANTAL THOMASS  GIO ARISTOC

WOLFORD  LE BOURGET

DIOR  CETTE  CLIO

JONATHAN ASTON  MARIEANTOILETTE

FALKE KUNERT AMORALLE

LES QUEUES DE LA SARDINE  FARELL

SECRETS IN LACE GERBE

ELEGANTI  DIM  PRETTY POLLY

TRASPARENZE CAROLINE B

LA PERLA  PIERRE MANTOUX

VENEZIANA FOGAL

CHARNOS  PAMELA MANN

LEG AVENUE LEVANTE

EMILIO CAVALLINI WELL

GOLDEN LADY   CHESTERFIELD

LOVE ME  OROBLU  LEVEE

LUISA MARIA LUGLI   MURA 

SILKY  GATTA  FIORE  ERGEE

ZOHARA DD  BERTHE AUX GRANDS PIEDS

CALZEDONIA   BONNIE DOON

 

Plus d'infos sur NYLON-MODE.com

Féminités & Mode

  • : Vos Féminités, Votre Féminité, du Glamour et quelques Bas Nylon
  • Vos Féminités, Votre Féminité, du Glamour et quelques Bas Nylon
  • : Univers évanescent sur vos Féminités, votre mode, votre interprétation quotidienne, avec des voiles légers sur vos jambes. Labyrinthe capitonné de glamour, de Sensualité, marquées par vos coutures sur vos bas Nylon. Ambiance parfumée d'élégance et de volupté, pour rendre hommage aux Femmes, chaque jour, avec des billets d'humeur chic, des portraits de Femmes, des instants de vie et des regards. Glamour toujours.
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Aimez-vous, Aidez les !

 

Cancer, trop proche de nous .

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

 

Aimez vous les uns et les autres

 

 

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous !

Protégez-vous !

ruban-rouge-sida.jpg

Vivez !

RSS for you

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés