Mardi 10 juillet 2012 2 10 /07 /Juil /2012 07:17

L'été impose sa chaleur, un peu lourde, un peu étouffante, mais contrairement au printemps, il marque sa présence. 

 

Alors tel un flot de crocus dans un jardin vert, les petites robes fleuries sortent de leur dressing, s'approprient l'espace du quotidien. Ici et là, une jupe à volants égaye des jambes nues et un peu pâle, une robe de coton parade avec ses fleurs bleues et vertes sur fond blanc. Un souffle léger déplace le satin léger d'un top aux orchidées rouges sur une jupe noire, joli contraste. 

 

chanel-couture5.jpg

 

Parfois même la lingerie s'invite à la fête, un festival de Chantal Thomass ou de Lise Charmel, puis laisse paraître une bretelle mutine sous un uni de couleur. Cette saison appelle les coloris, les imprimés, la mode ne doit plus se sussurrer mais se crier. 

 

chanel-couture7.jpg

 

Parfois encore la fleur n'est qu'un motif de guipûre, sur un fond corail de doublure, sous un chemisier en satin sur un caraco de dentelle fine. La botanique devient jardin de la mode, dans les rues, dans le métro, au travail. Les épaules apparaissent, se dévoilent, se montrent avec toutes les teintes de bronzage, juste un sac en bandoulière, un clin d'oeil accessoire à votre féminité.

 

chanel-couture6.jpg

Collection CHANEL

 

Temps pour les soldes peut-être, vous marchez, vous vous reposez sur un banc au soleil, dans un petit parc entre réunion et déjeuner. Les fleurs respirent, vous aussi ! calmement, tranquillement, nonchalamment même, vous pensez déjà à demain, à ce dîner avec une amie, avec votre compagnon, votre compagne, et à votre prochaine tenue : cette robe longue de vahiné des villes ou ce mini-short.

 

Demain ...

 

Nylonement

Publié dans : Femmes & Mode - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 4 commentaires
Lundi 9 juillet 2012 1 09 /07 /Juil /2012 07:43

Ses jambes ressentaient le vent, face à l’océan, seule sur cette plage de Normandie. Un temps mitigé, des nuages et cette lumière rasante du matin, une saturation des blancs, des gris et parfois des rayons impertinents qui percent.

 

2134883 

 

Elle a décidé de conjurer le temps, cette météo de juin, démoniaque avec cette pluie, incessante hier alors qu’elle était arrivée à l’hôtel. Elle lisait, dégustant du bout des doigts des douceurs au chocolat, des palets de finesse absolu en différentes provenances et concentration de cacao. Fondre en dedans car dehors, soudainement la pluie redoublait de férocité, un coin de tempête sur le port, sur la mer. Derrière les gouttes, sur la vitre, le rideau sur le côté, elle voyait ses souvenirs, de l’année dernière, ils étaient là tous les deux, main dans la main, les pieds nus dans le sable. Elle avait une robe en coton blanc, bordée de dentelle de calais, si fine, si aérienne. Elle souriait du matin au soir, heureuse tout simplement avec cet homme. Lui ne savait pas lui dire son amour avec la formule consacrée, il n’était pas libre, engagée avec une future ex-femme, et surtout avec des enfants, une vie, une fin d’un cycle de vie.

 

Il lui donnait des mots, chaque jour, pour elle, pour soigner ses maux, sa souffrance rarement mise en avant, ses doutes parfois suintant entre deux paroles. Il était libéré d’être avec elle, son étoile de féminité, elle qu’il adorait suivre du regard, de près ou de loin. Elle était sa muse, devenue son amante, son inspiration intérieure de chair, extérieure de sensibilité. Il gardait cette madeleine pour lui, n’exigeant rien, n’attendant rien, ne pouvant demander, ne pouvant s’engager. Mais il ne pouvait se passer de cette douceur. Elle était son équilibre, mais régulièrement il reculait sur lui-même pour être sûr qu’elle s’épanouissait dans ce duo.

 

em Karin-Savkova-Sandra-Konieczna-by-Emre-Guven3-600x756

 

Son histoire défilait sur la vitre, se gorgeant de souvenirs comme ses gouttes qui tombent les unes dans les autres, elle voyait ce passé compliqué, cette vie stockée comme de vieux meubles, oubliés. Elle avait ses enfants, grands maintenant, des beautés du présent depuis quelques mois, et tout ce changement rayonnant. Son entourage s’était habitué à ses nouvelles robes, sa nouvelle féminité, la sienne qu’elle mettait enfin devant. Elle vivait pour elle, il lui rappelait, il insistait pour qu’elle existe sur ses bases si fortes, si fières, sur ses réussites, sur des doutes ineffaçables, sur ces courbes trop longtemps mystifiées sous des vêtements informes.


Aujourd’hui sur ses hanches, elle portait ce plaisir, ce serre-taille, ses jarretelles, ses bas nylon, ce détail symbolique si fort, si criant de glamour. Ainsi sa féminité l’enveloppait, comme son parfum, comme ses robes fluides, ses jupes délicates, ses ensembles en harmonie avec sa volupté. Son sourire, sa discrétion, celle du regard de son homme, son silence traduisaient la splendeur, l’infinie douceur que son cœur ressentait. Elle portait cette nouvelle allure, ce changement s’était effectuée par étape, continuait actuellement, et dans le futur elle testerait d’autres facettes sensuelles de sa personne, lui adorait cette muse polymorphe dans la douceur.

 

tumblr lg1t57xJtM1qb4qj0o1 500


Elle l’attendait, dans une heure, il serait dans la gare, juste pour elle. Son premier regard au milieu de la foule, vers elle, leurs premiers sourires.

 

Nylonement 

 

Publié dans : Femmes, vous ? - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 4 commentaires
Dimanche 8 juillet 2012 7 08 /07 /Juil /2012 08:12

Les années 50-60 ont été très prolifiques. Il y a avait des dizaines de petites fabriques, des usines pour contenter le marché haut-de-gamme des bourgeoises mais surtout pour le nouveau marché des classes moyennes, et quelque peu l'entrée de gamme.

 

154458_409258689093042_1984761485_n.jpg

 

 

72848_435950819757162_327089622_n.jpg

 

Une réalité a comprendre dans ses folles années de développement économique post-libération, avec le boum des trente glorieuses où inventions rimaient avec économie florissante, emplois, consommation, nouveautés permanentes.

Une réalité aussi à voir avec vos familles, vos anciens qui vous raconteront la guerre mais aussi le décalage avec la vie actuelle, le téléphone restait un luxe, les voitures étaient accessibles mais pas par trois dans chaque famille, les vacances, etc.

 

405641_350650431620535_170797623_n.jpg

 

417733_350650978287147_2119072296_n.jpg

 

Alors pour la mode, trouvez des bas étaient possibles dans les grands magasins et toutes les petites boutiques de mode, les merceries bien sûr et quelques échoppes dédiées à la lingerie. Mais chaque paire de jambes n'avaient pas ses bas nylon. Le coût, bien que raissonable, dépassait encore la bourse des moins riches. La soir restait un luxe, les bas nylon aussi en début des années 50, moins ensuite avec ce déploiement de fabrication française et de beaucoup de petites marques revendeuses.

 

404315_356811687671076_1576926859_n.jpg

 

395610_356659647686280_1083788734_n.jpg

Dédicace spéciale à un amoureux esthète des bas nylon

et de la musique rétro !

basnylonetmusiqueretro.wordpress.com

 

 


 

Bises depuis le musée virtuel du bas nylon

Bises depuis le salon de la lingerie actuellement à Paris

Gentleman W et ses SATINBOX,

Visible ce soir au Burlesque show : 

leburlesqueklub.com/08072012-honolulu-fever-paris/

 

Bon week-end

 

Nylonement

Publié dans : Nylon 50-60 - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 7 commentaires
Samedi 7 juillet 2012 6 07 /07 /Juil /2012 08:47

L'été revient avec sa pluie, heureusement Valentina Del Pearls avec son BURLESQUE KLUB réchauffe l'atmopshère. Venez à Paris pour le Salon de la Lingerie (salon professionnel) ou pour la JAPAN EXPO, et dimanche soir 8 juillet, venez découvrir un spectacle charmeur d'effeuillage, cet art subtil entre danse et sensualité.

 

Autre avantage, votre blogueur sera présent pour animer un stand autour des SATINBOX, doubler votre plaisir en rentrant dans un univers glamour du rangement : des boites pour vos bas nylon, pour vos collants, pour votre lingerie et même vos corsets.

 

Réservez dès maintenant pour la musique, le spectacle, la chaleur d'été :

Dimanche 8 juillet 2012

 

au BIZZART  167 quai de Valmy PARIS

www.bizzartclub.com

 

réservation www.LEBURLESQUEKLUB.com 

 

burlesque-honolulu-fever.jpg

 

Un lieu accueillant, une belle ambiance, concert live

 

 

Prenez votre planche de surf,

Rejoignez la plage, pardon la scène avec les effeuilleuses les plus inspirées.

 

ATHENA TTENTION

HOLLY ST TEESE

MISS GLITTER PAINKILLER

MRS ROSE

VALENTINA DEL PEARLS

WANDA DE LULLABIES

 

 

 

Durant cette soirée (voir ci-dessous) vous pourrez aussi découvrir de la lingerie de créatrice, des bijoux néo-rétro et même vos SATINBOX en live. Oui le créateur présentera un stand avec les gammes Origine pour vos bas nylon et votre lingerie mais aussi la gamme PINUP, série limitée de boîtes de rangement avec un imprimé PINUP. Venez nous rencontrer !

 

 www.satinbox.net

      

Un espace entièrement dédié aux boîtes de rangement avec leur intérieur satiné, avec une organisation par gamme :

 

Gamme « Origine » :

 Modèle Glamour (rangement de vos bas et de vos collants, de vos leggings),

 Modèle Passion  (boîte  plus large pour agencer vos soutiens-gorges, vos culottes, vos strings et vos shortys) 

 Modèle Volupté (écrins prestige pour 4 de vos plus beaux ensembles, soigneusement calés dans le satin)

 Modèle CorsetBox (rangement pour vos corsets et vos guêpières, ou une combinette 60’s)

 

Nylon-Mode 0690 xs

 

Gamme « Limited » :

 Modèles "PINUP" en version ronde, en cube pour vos froufrous.

 

Nylon-Mode 0033

 

Nylonement

Publié dans : Pin-up & Femmes - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 1 commentaires
Vendredi 6 juillet 2012 5 06 /07 /Juil /2012 07:45

Songeuse, quelques minutes avant cette réunion.

Je suis dans mes pensées, dans ce projet qui a vampirisé mes dernières nuits.Un business-plan de plus, fait et refait tant de fois depuis des semaines, entre les conseils des amies, des bonnes copines et des spécialistes de la CCI, des experts en PME, plutôt en TPE d'ailleurs. 

 

con20

 

Je songe à ma future présentation, quelques heures, face à des investisseurs, des relations d'un ami. Lui a cru à ce projet, mais il a été ferme sur les objectifs, sur les plans d'action, sur les fameux moyens pour réussir, clairement identifiés. Il m'a initié aux aléas de réflexion, de critères de choix purement financier et court-termiste, aux arcanes dures de la réalité et du business. Mais aussi il m'a invité certains soirs de doutes, à dîner, à parler, à pleurer aussi face à l'adversité bureaucratique et administrative française. Il a toujours cru en mon projet, il a aidé à sa naissance,sans intérêt à la clef, juste en business angel, volontaire dans sa transmission de son exprérience.

 

181291_464613356898735_1920219446_n.jpg

 

Songeuse de me savoir, peut-être dès ce soir à la tête de mon premier pécule pour me lancer dans MA petite entreprise. Des sacrifices entre boulot et nuits difficiles, économies grignotées, incompréhension de mon entourage, encouragements modérés de ma famille, je suis restée debout sur mes deux jambes pour avancer. Je ne suis pas seule, mais je porte cette folie créatrice dun avenir dans le brouillard de la réussite ou des embûches sur mes seules épaules.

 

398343_369998199704542_484933111_n.jpg

 

J'ai choisi cette petite robe noire,stricte et professionnelle.Agrémentée d'un foulard bleu, des talons si féminins, mon fétiche, mon confort pour me sentir bien, un legging pour mes jambes, je suis prête. Seules les courbes de mes graphiques devraient interesser mes interlocuteurs, et justifier leurs choix et jugements. 

 

Ce soir, je serai "entrepreneure", en marche avec ma volonté et mes idées.

 

Une dédicace spéciale à l'article de ma chère blogueuse BEBAROCK :

bebarock.com/article-de-l-envie-d-entreprendre-a-la-rage-d-entreprendre

 

 

Nylonement

Publié dans : Femmes & Portraits - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 7 commentaires
Jeudi 5 juillet 2012 4 05 /07 /Juil /2012 10:22

Fin d'année, fatigue, fin d'un stress, décompression, douleurs dans le corps.

Hier soir, mardi soir exactement, nous avons fait une remise traditionnelle de pris pour nos plus grands, les CM2. Fin d'un cycle, fin du primaire, fin d'année scolaire pour tous, étape de leur vie, plus marquante que celui de la fin de maternelle, cette fois se sera la collègue. Un petit speech, des enfants impatients, entre fatigue et énervement, des enfants que l'on a vu grandir, tant pat la taille que par le développement de leur caractère, de leur personnalité, ils sont autonomes maintenant.

 

kristenvamp4

 

Certains sont plus grands que d'autres, cette génération nourrit copieusement et avec une meilleure santé, mais aussi des gènes heureux, ils rigolent avec leurs maîtresses de CP et CE1, plus petites maintenant qu'eux-mêmes. Déjà les souvenirs se construisent. Avec comme premier paradoxe, les plus turbulents devenus nostalgiques de ce lieu. Ils appréhendent une nouvelle cour, une nouvelle dimension, de nouvelles études, de nouveaux professeurs, et plus encore un univers où ils seront les plus petits, après avoir régnés en étant les plus grands.

 

Et vous, et moi, je suis sereine pour eux, et là, soudainement une larme coule, quand ils jouent de remerciements, avec des mots sicnères et maladroits, pour chaque classe, pour chaque professeure. Ils sont émouvants dans leur improvisation, dans leurs sentiments qu'ils avouent malgré eux avoir pour nous. Des larmes de joie, d'un bonheur lié à mon métier, ma vocation.

 

Selena-Gomez-Elle-Mexique-2

 

Mais je n'oublies pas le temps passer à les sermonner, à les engueuler, à les maudire. Les larmes de fatigue quand on passe plus de temps à faire de l'éducation, du civisme et parfois de la simple politesse. Les générations ont changé avec de nouveaux repères, parfois aucun. Je me bats car je crois en ce transfert de connaissances, en cet enseignement qui construira les bases e leur métiers, de leurs vies, de leurs passions. J'aime ce métier si dur, mais j'aime ce milieu, cette école en zone où il y aplus de famille au chômage, en difficulté, en marge d'une société qui les fragilise toujours plus.

 

Mais je reçois leurs bisous, leurs boîtes de chocolat, des fleurs, des petits cadeaux qui viennent souvent du coeur, des larmes des deux côtés. Les filles comme les garçons, ils laissent une dernière bise, avec un coin de vérité, celui de l'enfance, d'une relation entre un groupe et une professeure, entre deux êtres dans un océan de tables et de chaises.

J'ai des larmes, ce n'est pas un manque, parfois c'est plus proche d'une libération, mais toujours ce métier pas comme les autres, il y a un échange. Les petits messages entre tous.

 

52343304


 

Je sèche mes larmes.

Pour un été de vacances, de préparation de la prochaine rentrée. Un été au féminin, dans la mode et mes passions, chevelure libre, dans la chaleur de mes lectures.

 

Nylonement

Publié dans : Femmes & Portraits - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 5 commentaires
Mercredi 4 juillet 2012 3 04 /07 /Juil /2012 08:09

Je voulais vivre une expérience de féminité, un nouveau défi, une immersion comme le font certains au bout du monde. Je n’ai pas choisi de vivre plusieurs jours avec les femmes de Papouasie pour comprendre leur rituels de beauté, ni même avec les esquimaux qui usent de graisse animale pour se parer de couleur, de fraîcheur pour séduire. Mon exploration de la large palette des féminités ne m’a pas emmené au cœur de l’Afrique pour comprendre les styles de sensualité avec les peintures et les danses, avec les morphologies qui donnent cette beauté irréelle à certaines tribus, au Sénégal en particulier, des splendeurs qui défilent sur nos podiums internationaux.

 

_MG_2646.jpg


Je suis juste assis dans un carré de mon train quotidien, entre ma clavier et Paris. Glissée en cette matinée douce, parfum d’été, entre deux robes d’été. Une orange, avec des motifs ronds, des trous-trous dans ce coton que l’on dirait indien pour sa légèreté, et une autre noire, toute sobre sur sa peau blanche, sans motifs, si ce n’est ce bustier retenu par des seins bien ronds d’un balconnet noir. Il fera beau, les jambes sont nues. Elles dorment, les yeux fermés, de beaux mascaras et de délicats traits d’eye liner, de jolies cuisses impeccablement épilées, des sandales de cuir, avec de fins liens qui forment des lacets sur les pieds, entre les orteils. La vie respire.

 

_MG_7255b.jpg

 

Deux femmes en face de moi, là non plus, pas de jean, une jupe à volants noirs avec des plumetis blanc, un tee-shirt noir en lycra et un mini gilet de danseuse sur les épaules, noué sous la poitrine conquérante. Un collant noir dans des ballerines, et à côté le sac besace de couleur rouge python, un vrai style de jeune fille. Sa voisine papote, elles préparent les soldes, elles ont profité de leur RTT mensuel pour aller dévorer les allées des magasins. Déjà des repères effectués les midis précédents, lors de leur pause respective. Elles ont aussi acheté quelques chaussures, des sandales d’été bien sûr, mais aussi des escarpins plus chics à -50% dès 6h00 ce matin, sur ZALANDO, sur SARENZA. La voisine est blonde, une quadra maquillée, avec ces lunettes de soleil, elle porte une robe rouge légère. Fluide et souple, facile à soulever pour les essayages précise-t-elle. Voilà je suis au cœur des habitudes et comportements des soldes. Le mystère commence.

 

 

look_printemps-copie-1.jpg

copyrights www.modenmarie.com

un blog délicieux et inspiré


Des astuces, des pièces aperçues mais pas encore essayées, qu’elle porte dans son sac, pour être sûr de les avoir, la quête de la folie consommatrice. Ou mieux encore, la technique de la dispersion, un vêtement pris et remis plus loin, dans un autre rayon, pour le retrouver plus facilement et le retirer la bouche avide des autres. Les bonnes affaires sont rares, elle veut les garder pour elle. Parfois elle tirebouchonne, elle arrache les étiquettes, mais jamais elle ne se bat. Un peu de respect, d’éthique, dans ce monde dévorant, presque violent des premières heures. Elles discutent des affaires, parfois avouent que certaines jupes n’ont jamais été portées par la suite.

 

_JVP1648.JPG

copyrights bellissima www.kayture.com

 

Elles sortent leur bouteille d’Evian, grignotent car il ne faut pas défaillir dans l’effort, ce marathon de plusieurs étages, avec des courses, des affaires encore, des montagnes de stress et de tissus, des pieds écrasés, fatigués et en surchauffe. Ce sont des athlètes d’un jour, non de deux compétitions annuelles, les premières journées de soldes. Alors après elles se consoleront assise sur leur lit devant des sacs pleins.

Existe-t-il d’autres rites ?  Je vous le dirai car je vais les suivre au cœur de leur journée sportive.

 

 

Nylonement

Publié dans : Femmes & Mode - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 4 commentaires
Mardi 3 juillet 2012 2 03 /07 /Juil /2012 09:27
Petit matin, quelques marches encore, un quai de métro, un souterrain sans ciel, sans vraiment d’air, une rame arrive, stoppe, ouvre ses portes. Je me glisse sur une banquette.

 

Elles sont toutes là, des têtes dodelinant au gré des courbes, des montées et des descentes dans les entrailles de Paris. Point de looping, ni de grand huit, juste le chemin vers une autre station, sur toute la ligne, nous cheminons. Assises toutes ses personnes suivent le mouvement, elles ne m’apparaissent que dans leurs coiffures.

 

caviar1

 

A droite une casquette de marin, des cheveux gris, sortis d’une marée ancienne, vogue vers son travail, dans un écrasement de sommeil, un éboulement le long de la barre métallique. Un crâne rasé, un homme jeune ou vieux, impossible de savoir la teinte, juste un peu de brillance, un verso au firmament des néons, de cette lumière sans vie qui nous berce toute.


A gauche, une chevelure longue, deux mains qui dénouent l’élastique, tirent et lissent les longs brins châtains. Je suis pris dans ce jeu de miroir invisible avec cette personne qui joue de volutes, agiles et précises pour remettre le fin lien élastique. Un, deux, trois tours et hop, une boule de cheveux remontée, et un mouvement impeccable, avant que ce barbu ne se retourne, ressentant peut-être mon regard insistant. Un homme aux cheveux longs, un samourai des temps modernes.


En face deux jeunes femmes, des cheveux courts, des coupes structurées et emportées par une vague pour l’une, glorifiée pour l’autre par un carré bien rond, comme une garçonne partant pour un charleston contemporain. Elles papotent, elles regardent les détails, sont-elles coiffeuses ? ou préparées pour un shooting photo ? récemment coiffées ? Elles rajoutent un barrette, changent de boucles d’oreille pour de grandes créoles argentées.

 

35


Devant encore, plus proche de moi, sur la banquette en face à face, une femme avec ses boucles, folles descendantes d’une permanente avec bigoudis. Une teinte délavée entre gris et violet, elle lit son journal jetable avec perplexité. Sa voisine est ailleurs, le visage plus dur, un foulard sur la tête. Aucun cheveu ne dépasse, un éclat de mode qui cacherait une maladie, du moins son traitement fort et impactant sur la féminité. Elle sourit en croisant mon regard, un lien complice peut-être, entre mes pensées consolatrices, et un nouveau départ avec élégance.


Des boucles encore, pas de rasta aujourd’hui avec son bonnet géant et ses dreadlocks colorés de perles de couleurs jamaïquaines, des cheveux lisses, du brun au blond, avec quelques châtains encore. Quelques cheveux gris, des tempes grisonnantes, un reflet dans la vitre, d’autres têtes derrière moi, je contemple ce monde de coiffure, de chevelure.

 

 


Un peu de chaque caractère, un peu de notre identité, de notre référentiel, même si certaines changent de tête souvent, et d’autres jamais. Je plisse les yeux vers un coin du wagon. Un belle rousse remet en place ses longueurs, elle caresse une mèche. Entortillant dans un sens puis l’autre, ce doudou personnel, elle partage sa douceur avec elle-même. Un geste si féminin.

 

Nylonement

Publié dans : Femmes & Mode - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 5 commentaires
Lundi 2 juillet 2012 1 02 /07 /Juil /2012 07:42

Juste devant moi, un gilet gris si fine coton, un pantalon noir en soie, un mouvement de son corps, un pas, un arrêt. Puis son sac volumineux, contenant mille et uns trésors, ceux de sa vie quotidienne, maquillage et agenda, tablette numérique couleur rose et bijoux oubliés comme cette manchette argentée, des mouchoirs, un sachet de cannelés pour ce soir, elle sort enfin un livre. Elle semble attendre, tournant sur elle-même, cherchant une présence, une amie, un compagnon.

 

vionnet24.jpg

 

 

vionnet15.jpg

 

Moi aussi j'attends, une page d'inspiration, des moments plus calmes, des mots plus légers. L'ambiance est lourde, dehors, hors de ce porche, l'orage pointe sa charge pesante. Elle se tourne, sur les pointes de ses talons, hauts et fins, que l'élégance et tant de simplicité dans sa silhouette.

 

Je regarde vers elle, je regarde la rue, quelques gouttes marquent le macadam. L'asphalte exulte aussitôt des vapeurs, trop chaud sous cette nouvelle pluie. L'odeur de ce choc nous envahit, goudron et poussières, la pluie s'intensifie. Nous nous reculons, à l'abri, au sec. Elle lit, jette parfois un oeil à sa montre dorée.

 

vionnet13.jpg

 

 

vionnet27.jpg

 

La paysage urbain s'est vidé, seules les voitures passent, plus aucun piéton, juste des humains collés aux façades, dans les magasins, trop d'eau, du calme si soudain.

Elle capte le vent, soufflant sur ses jambes, sur cette soie si fine.

La pluie cesse, mon rendez-vous approche, je quitte ce paradis au féminin, ce porche où un ange de la mode s'est posé.

 

 

vionnet25.jpg

 

Collection VIONNET 2013

www.vionnet.com

 

Nylonement

Publié dans : Femmes & Mode - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 4 commentaires
Dimanche 1 juillet 2012 7 01 /07 /Juil /2012 14:18

Simple accessoire de mode comme tant d’autres, le voile qui recouvre vos jambes, encore actuellement avec cette saison en décalage de températures, ouvre des horizons de mode :

Simple routine sans âme pour certaines, pour une pure fonctionnalité anti-chaleur, ou comme complément masquant les jambes entre les chaussures et les vêtements, cet accessoire reste un enfilage d’un élément mou, dans la pénombre du matin, sans style.

Ou

Délicat choix au même titre que le maquillage, que les bracelets fins autour de vos poignets, que le vernis sur vos ongles, vous n’improvisez pas cette sélection. Ouvrant votre SATINBOX, vous envisagez un fin voile sur vos jambes d’été, encore un peu pâles, avec une couleur gazelle, doux rappel des premières nuances de caramel, vers un bronzage plus naturel. Avec votre robe, avec votre jupe, vous n’oseriez pas faire une faute de goût, tant avec vos escarpins, qu’avec cette enveloppe si fine qui valorisera vos jambes.

 

305654_354354224602273_1826508681_n.jpg

 

Pilier de votre élégance, complément indispensable de vos tenues, clair le jour, parfois opaque le soir avec votre petite robe noire, votre récent achat d’un fourreau si court en soie. Vos aimez sublimer votre silhouette avec ce détail qui illumine vos chevilles souples, vos mollets longs et fins, vos cuisses affinées à coups de fitness, de pilates.


Femme pas trop grande, vous chevauchez un minimum de dix centimètres, et vous allongez vos jambes au-delà des talons, en montrant votre légèreté. Le voile devient une touche de magie pour satiner votre peau, corriger les possibles imperfections, envelopper votre féminité assumée.

 

167442_478589752167762_784569651_n.jpg


Femme toujours, un peu plus grande, vous avancez chaque jour avec ce secret glamour, bien à vous, complicité avec votre compagnon ou votre compagne, en portant des bas, des véritables bas nylon avec des jarretelles. Une routine soyeuse, empreinte d’une sensualité néo-rétro, un hommage à une féminité qui enchaîne les déhanchés, qui use de robes corolles, qui joue de sa taille et de son buste, vous êtes toujours en quête d’une perfection pour vos jambes.

 

405062_342860975751598_359157193_n.jpg


Femme, plus grande encore, après avoir complexée de votre taille, vous osez montrer vos verticales longueurs, duo attractif sur vos mouvements, compas actif de votre présence. Des bas, ou parfois des collants, vous avez opté pour les modèles de couleurs, des semi-opaques ou plus encore pour vos dîners, des motifs graphiques ou des dentelles. Quand vos envies vous portent, vous vous glissez dans des bas couture, un duo de ligne dans votre dos, des talons jusqu’à cette jupe crayon, tous les regards remercient votre féminité longiligne.

 

533128_10150692808903108_2081682978_n.jpg

 

Le nylon, bas, collants ou legging, est un réelle accessoire de votre mode, chaque jour, avec toutes les variations offertes par les nombreuses marques. Certes la couleur noir prédomine, en transparence ou en opacité, mais vous trouverez tant de plaisir avec des couleurs ou avec des motifs sobres, parfois plus extravagants.

 

A chaque instant, vous donnerez une allure à votre mode, à votre corps.

 

Nylonement

Publié dans : Nylon 2000... - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 9 commentaires
Samedi 30 juin 2012 6 30 /06 /Juin /2012 07:04

Burlesque Klub - Soirée "Honolulu Fever"

 

Le rythme semble pris pour la troupe du Burlesque Klub, emmené par la délicieuse Valentina Del Pearls avec cette nouvelle soirée pour débuter l'été BURLESQUE, dimanche 8 juillet 2012.

 

burlesque-honolulu-fever.jpg

 

Un lieu accueillant, une belle ambiance, 

ambiance musicale live

 

 

 

 

 

Prenez votre planche de surf,

Rejoignez la plage, pardon la scène avec les effeuilleuses les plus inspirées.

 

ATHENA TTENTION

HOLLY ST TEESE

MISS GLITTER PAINKILLER

MRS ROSE

VALENTINA DEL PEARLS

WANDA DE LULLABIES

 

Dimanche 8 juillet 2012

 

au BIZZART  167 quai de Valmy PARIS

www.bizzartclub.com

 

réservation www.LEBURLESQUEKLUB.com 


Publié dans : Pin-up & Femmes - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 4 commentaires
Vendredi 29 juin 2012 5 29 /06 /Juin /2012 09:45

Après de longues années comme vendeuse dans diverses chaînes de prêt-à-porter, j’avais pris cette petite boutique. Une nouvelle autonomie, loin d’une petite chef qui changeait chaque année, qui cédait à la pression en ouvrant son parapluie, opprimant en retour ses subordonnées. Aucune chance de progresser, pour chaque fois des raisons différentes, l’âge devenait un handicap, même si l’inexpérience des jeunettes nouvellement embauchées, était une jambe de bois plus évidente.

 

_MG_2646.jpg

 

Libre depuis quelques jours, après un départ négocié, libre de gérer maintenant son temps, ses horaires d’ouverture et de fermeture, libre d’agencer les petites robes d’été par couleur, par longueur, par matières, par envies, par tendances, libre de ne pas être la petite main soumise à un modèle marketing obligatoire.

 

_MG_7570b--1-.jpg


Libre de créer une vitrine à son goût avec des petites touches vintages comme des bottes anciennes, un corset des années 50, des gants en soie, une paire de bas nylon, un univers féminin dès le premier regard. Mon boudoir était là, au milieu du tourbillon, pour les clientes habituées dans ce quartier à des enseignes qu’elles retrouvaient dans tous les centres commerciaux. Je proposais des robes taillées, confectionnées et cousues dans l’arrière-boutique,  fait maison, avec des patrons anciens. Des pièces quasi uniques au gré des envies de matières, des rouleaux de tissus achetés çà et là, des bouts, des pièces, des satins, des soies, des mousselines, des essais romantiques ou parfois chaotiques, gothiques récemment. Les clientes trouveront des coupes néo-rétro mais revisité dans le classicisme d’un jersey fluide ou d’un vynil étonnant.

 

vzqIm.jpg

 

Je vois ainsi défiler des jeunes femmes qui adorent l’excentricité avec une forme corolle, des petits plis qui brillent. Je pousse les infos sur le net, sur les blogs, sur ma page facebook, je twitte. Je paye ma community manager, une babydoll un brin kawaï en lui cousant et en lui créant des modèles uniques.

 

6a00d8341c2f0953ef0167669ffaaf970b-700wi.jpg

 

Une fois par quinzaine, elle passe, elle anime mon réseau, ma publicité 2.0, je lui envoie les photos au fur et à mesure des créations. La boutique vit sur le net et dans derrière cette devanture. Puis je lui montre les nouveautés, elle essaye, elle adore se glisser dans mon bonbon géant, une cabine d’essayage rose, capitonné en velours rose, avec des miroirs roses, une chaise de princesse rose ! Elle passe sur sa paire de bas nylon, des robes de couleurs, jouant avec ce nouveau cuir rose plissé en minirobe, avec ce col claudine jaune citron sur une robe pull tilleul. Elle adore ces moments, défilant dans la boutique vide le soir, draguant mes mannequins de bois, plotant les fesses de mon groom en tutu. Nous sommes devenues amies, par hasard, elle faisait un stage dans un grand magasin, nous avons partagé nos rêves un midi en mangeant nos déjeuners, en parlant mode. Elle m’avait montré ses fantaisies virtuelles, ses mondes féeriques du web. Je lui avais parlé de mon rêve, cette boutique.

 

tumblr_ll2s5gwOJc1qe8lnho1_500.jpg

 

Nylonement

Publié dans : Femmes & Portraits - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 10 commentaires
Jeudi 28 juin 2012 4 28 /06 /Juin /2012 09:25
Bouger un meuble, pousser ce canapé, choisir les étagères, poser un miroir sur cette commode. Elle glisse les objets sur l’écran virtuel de son ordinateur, décoratrice d’intérieur, elle adore créer des ambiances.

 

Hier soir  elle a croisé une autre femme, quinqua rayonnante, juste divorcée, qui souhaite donner une âme féminine à son nouvel appartement. Des idées, elles en ont échangées, librement, d’un simple rendez-vous dans ce lieu vide, avec des ampoules nues, elles l’ont prolongé par un dîner de partage, de notes, de suppositions. Feuilletant des livres de décoration, de sculptures, d’art et de mode pour trouver des teintes, des voies pour leur imaginaire, comme des touches de dentelle, des coupes, des accessoires pour une tenue de soirée. Elle habille des lieux, elle façonne la mode pour y vivre avec des tendances, des couleurs, des touches de vie. Un cocktail embellit goutte après goutte, dans un savant dosage entre l’âme de ce lieu, et le caractère de la propriétaire, de meubles chinés ou de nouveautés design, de créativité, mélangés avec douceur et un zeste d’inspiration. Elles ont sympathisé pour approfondir quelques impératifs sur l’atmosphère de la chambre principale, du dressing attenant, du salon, du bureau pour recevoir des amis. Elles ont parlé de cette terrasse, vide et en plein vent, stérile dans son béton terne, mais au dessert, elles ont imaginé ensemble des soirées d’été. Entre bambous et rosiers, des pots et des lampes, des bougies et des couleurs, de larges fauteuils, des chaises longues pour regarder le ciel étoilé, les jours de grande chaleur.

 

10. tumblr layhepdnR21qdnp8mo1 500

 

Elles ont voyagé ainsi entre Bali et Marrakech, ajoutant des parfums de jasmin, de seringat et quelques pivoines dans le décor.

 

Gorgée de toutes les notes, elle vogue aujourd’hui dans ce projet, elle clique, elle glisse avec précision, elle appréhende les coloris, les teintes pastelles et vives, elle élabore les hypothèses.

 

BCBG best 3xs

 

La prochaine visite sera virtuelle, avec un panorama à 360 degrés dans les volumes de l’appartement. Elle offrira des variantes, des scénarios pour que sa cliente entre naturellement chez elle, dans son futur univers. Elle pose une copie du sac Chanel sur la commode de l’entrée, un manteau Hermès sur un coin de canapé, de belles créations Chantal Thomass dans le dressing, des clins d’œil complice, des détails de la sensualité de cette quinqua.

Un cocon zen, un boudoir féminin.

 

BCBG best 1xs

 

Dans la série « Portraits de femmes : étincelles de vie & interviews »

 

Nylonement

Publié dans : Femmes & Mode - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 5 commentaires
Mercredi 27 juin 2012 3 27 /06 /Juin /2012 07:24

Petit matin d’été, une fraîcheur toujours aussi marquée, une canicule de froid  se glisse sous forme de courant d’air, sous leurs tuniques. Les jambes nues frémissent, encore blanches d’un manque de soleil, elles discutent coincées derrière un panneau de publicité.

 

Elle travaille depuis des années dans une grosse entreprise, avec un statut semi-public, elle a tout vécu depuis son embauche sans diplôme mais avec tant de places. Elle a appris sur le tas, passant de simple assistante, en charge des photocopies, de l’archivage à un poste rattaché aux ressources humaines. Année après année, elle est devenue une responsable de pôle, en charge des recrutements des employés de terrain, de leur suivi de carrière, de leur reclassement interne après chaque réorganisation ou évolution technologique. Elle est heureuse, elle est en formation sur les nouvelles règles RH, une mise à jour annuelle suivant les instructions nouvelles issues des trop nombreuses lois. Elle a mis son pull noir, sur une jupe en coton corail, de petits talons chics. Un passe-partout en harmonie avec son âge. Un petit collier de perles de verre, elle adore le caresser en parlant, un cadeau de sa petit fille.

 

292185_387765914594437_2096593870_n.jpg

 

Face à elle, la fille d’une voisine, elle vient de la rencontrer, éloignée depuis quelques années par ses études, son récent mastère en communication en poche. Une jeune fille en collant noir, en jupe boule satinée, avec elle aussi un petit pull noir, à manches courtes, agrémenté de dentelle, elle sert dans ses bras son sac en vynil brillant. Un joli trait d’eyeliner, deux couleurs pour illuminer ses yeux, elle resplendit de cette jeunesse conquérante et fière. Elle écoute les conseils de cette femme sur son contrat de stagiaire. Assidue, elle pose des questions, la transmission de connaissances entre deux générations passe. Chacune donne et reçoit des informations, aujourd’hui pour le business et les emplois, demain sur la mode.

 

270886_390499317654430_906116579_n.jpg

 

Elles s’échangent des sourires, des mines interrogées, des banalités sur les pièges des contrats, des horaires et de la mutuelle. Elles parlent des congés maintenant, l’une s’inquiète, avec sa main elle accompagne ses cheveux, en tire la pointe, les roule sous ses doigts, la vie n’est pas si simple. Elles papotent des conditions de transport, des bureaux trop petits, trop grands et impersonnels, de ce boulotqui dévore un tiers de notre vie.

 

 

Pour finir, comme un dernier conseil, la plus âgée la prévient des chefs un peu trop pressants, des blagues douteuses, des cafés uniquement dévolues au service des femmes dans une réunion. La jeune écoute, finalement tire un peu sur sa jupe, presque gênée intérieurement de mettre en valeur sa jeunesse, dans un tailleur sobrement chic, très business. Elle sourit, consciente que sa génération devra devenir chef avant les autres femmes, et donner une autre version de ce rapport femmes-hommes au travail. Après toutes ces paroles, elle aura une armure cachée sous cette veste cintrée, sous cette jupe, sous son collant.

 

380680_347643358606693_513550851_n.jpg

 

Nylonement

Publié dans : Femmes & Portraits - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 5 commentaires
Mardi 26 juin 2012 2 26 /06 /Juin /2012 07:20

Ce matin, vous avez quitté Paris pour un rendez-vous à Madrid, avec quelques jours de détente en plus. Une envie de soleil, un long moment de décontraction, avec vos robes d'été dans la mini valise, vous êtes dans le taxi. Avec deux paires de ballerines pour découvrir la ville.

 

chaussure-geante-madrid-7.jpg

 

Encore la tête dans les nuages, à peine sortie de l'avion, vous pensez aux soldes, aux affaires que vous pourriez raté, des escarpins si jolis aperçus dans les vitrines les semaines précédentes. Mais vous essayez de calmer ce désir, cette passion dévorante qui remplit déjà vos armoires, envahit votre entrée, et quelques coins de votre chambre.

 

chaussure-geante-madrid-9.jpg

 

Oui, vous adorez les chaussures, les bottines, les bottes suivant les saisons, suivant toutes les modes, vous avez des pulsions délicates pour toutes les matières, avec un faible récurrant pour les couleurs vernies. Chaque centimètre vous emmène vers un nirvana de bonheur au féminin.

 

chaussure-geante-madrid-10.jpg

 

 

chaussure-geante-madrid-6.jpg

 

Votre tête dodeline dans les rues de Madrid, et soudain votre regard croit à un rêve, des chaussures, des chaussures partout, des modèles géants, plus de deux mètres. Vous êtes Alice au pays des chaussures en taille maxi. Un effet secondaire de l'avion, non, une exposition actuellement dans la capitale espagnole.

 

chaussure-geante-madrid-2.jpg

 

Nylonement

Publié dans : Femmes dans l'art - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 8 commentaires

Votre Nylon-Volupté.com

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !


 

 ruban_satin_rose-nylon-volupte.png

 Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances rétro et du glamour toujours, je partage avec vous,  ce chic et cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

 

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

GENTLEMAN W 

Qui est Gentleman W ? ou Qui êtes vous ?

 

gentlemen-w-xs.jpg

 


Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

copyrights-virtual.jpgLes photos sont ici uniquement à titre non marchand comme ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite un souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email : gentleman.nylon@gmail.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.


Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog.

 

 

       


 

Logo Menu NylonMode.com V3.2 xs

 www.Nylon-Mode.com

Suivez l'actualité Lingerie

et les collections Bas & Collants

 

 

 

 

SATINBOX

Découvrez www.SATINBOX.net

 

Satinbox-Passion-Rose---transp-copie-1.png

SATINBOX   Passion

 

Satinbox-Volupte-Ivoire---transp.png

SATINBOX   Volupté

 

Satinbox-Glamour-xs-transp.png

SATINBOX   Glamour

 

 

Un nouveau concept de boîtes de rangement

avec l'intérieur satiné, pour votre Lingerie,

vos + beaux dessous, vos bas & Collants.

 

satincube-xs-trans.png

 

Une création & une exclusivité Nylon-Mode.com

Offrez-vous le luxe d'un rangement soyeux

pour un plaisir pratique au quotidien

 

Découvrez www.SATINBOX.net

 


Articles Féminité & Féminisme

Articles Portraits de Femmes

Ordre de la Jarretelle

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, nous avons lancé l'initiative d'une confrérie nommée "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Nos statuts sont en cours de rédaction.

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4


Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

 

Blogs & Coups de coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 

 
femmemajuscule.jpg
causette-34.jpg

rose-magazine-3-copie-1.jpg



Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques.

Inspiration, parfois même coup de foudre, souvent une amitié qui commence avec des mots, une ambiance.

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

enfinmoibordeaux-relooking.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

lesfillespensentque une belle plume

mindalicious.fr géniale modeuse

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

leblogdelalilloise une belle dynamique

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

misspandora.fr fée de mode

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

citizencouture.com la mode online

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !

 

NYLON MODE Team travaille sur un livre des bloggeuses mode (2013)

en langue française, voir NYLON-MODE.com

 


Articles Bas Nylon

Bas Nylon & Collants

Accessoires MODE pour vos Jambes

Un monde des marques actuelles, françaises et internationales, mais aussi des références vintage (articles du dimanche) pour explorer ce monde indispensable à l'élégance de vos tenues Mode.

CERVIN YVES ST LAURENT

NYLON D'OLIV   PHILIPPE MATIGNON

CHANTAL THOMASS  GIO ARISTOC

WOLFORD  LE BOURGET

DIOR  CETTE  CLIO

JONATHAN ASTON  MARIEANTOILETTE

FALKE KUNERT AMORALLE

LES QUEUES DE LA SARDINE  FARELL

SECRETS IN LACE GERBE

ELEGANTI  DIM  PRETTY POLLY

TRASPARENZE CAROLINE B

LA PERLA  PIERRE MANTOUX

VENEZIANA FOGAL

CHARNOS  PAMELA MANN

LEG AVENUE LEVANTE

EMILIO CAVALLINI WELL

GOLDEN LADY   CHESTERFIELD

LOVE ME  OROBLU  LEVEE

LUISA MARIA LUGLI   MURA 

SILKY  GATTA  FIORE  ERGEE

ZOHARA DD  BERTHE AUX GRANDS PIEDS

CALZEDONIA   BONNIE DOON

 

Plus d'infos sur NYLON-MODE.com

Féminités & Mode

  • : Vos Féminités, Votre Féminité, du Glamour et quelques Bas Nylon
  • Vos Féminités, Votre Féminité, du Glamour et quelques Bas Nylon
  • : Univers évanescent sur vos Féminités, votre mode, votre interprétation quotidienne, avec des voiles légers sur vos jambes. Labyrinthe capitonné de glamour, de Sensualité, marquées par vos coutures sur vos bas Nylon. Ambiance parfumée d'élégance et de volupté, pour rendre hommage aux Femmes, chaque jour, avec des billets d'humeur chic, des portraits de Femmes, des instants de vie et des regards. Glamour toujours.
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Aimez-vous, Aidez les !

 

Cancer, trop proche de nous .

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

 

Aimez vous les uns et les autres

 

 

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous !

Protégez-vous !

ruban-rouge-sida.jpg

Vivez !

RSS for you

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés