Dimanche 22 juin 2014 7 22 /06 /Juin /2014 09:38

 

269533_2034968312137_4039665_n.jpg

Copyrights Miss Nylon

 

Les réseaux sociaux et le heureux hasard dû à la sérendipité créent des rencontres et des échanges virtuels pour la plupart, réels parfois aussi, le début de belles histoires aussi.

 

Mais aujourd'hui, en ce jour début d'été, c'est avec la plus grande discrétion que j'ai reçu , il y a quelques semaines déjà, des mots dans un email, une révélation faite avec beaucoup de retenue. Ma curiosité n'est pas malsaine mais il m'intéresse toujours de savoir comment vous avez découvert les bas nylon, de connaître vos premières sensations avec ce voile de nylon, de comprendre comment vous l'avez intégrer à votre garde-robe, ce simple accessoire aux facettes multiples. Partage donc de vos premiers pas avec des bas nylon sur vos jambes, pour peut-être un jour, défendre encore mieux, promouvoir encore plus cette douceur infinie dans le monde de la mode.

 

J'avais lancé cette initiative, toujours active, pour recevoir vos impressions, vos souvenirs, vos points positifs ou négatifs à propos du bas nylon. Souhaitant éviter les sondages avec des choix prédéfinis, avec des cases manquantes pour vous exprimer, je souhaite partager, en conservant votre anonymat, vos parenthèses de mode et de bas nylon. Un regard, le votre sur cette facette de votre féminité, des indscrétions peut-être, souvent des faits basiques, des anecdotes, des clins d'oeil à votre propre vie, je ferai ensuite le travail de le remettre en forme, voire même d'échanger avec vous, si vous le souhaitez vos propos, toujours pour mieux partager cette passion de la douceur glamour. Discrétion et respect restent comme toujours les vecteurs de cette initiative.

 

Aujourd'hui, une femme, la soixantaine assumée, avec un cocktail naturel de maman, d'enfants puis de petits-enfants, distillé avec en parallèle une vie d'entrepreneuse, d'épouse toujours avec le même mari (un détail venu dans les mots, si rare apparemment pour le préciser) et de copine au milieu de son groupe d'amies. Une femme comme vous, unique et commune, suivant le regard des uns ou des autres, mais plus particulièrement une femme qui a toujours souhaité vivre avec une indépendance affirmée, une liberté nouvelle, donc une égalité dans la relation homme-femme. Née à l'aube des fifties, jeune en mai 68, épanouie comme jeune femme dans les années disco, elle a toujours pu vivre en harmonie avec son corps, avec son métier, avec ses enfants, sa famille. 

 

Libre peut-être grâce à son travail d'avocate, obtenu avec sa pugnacité dans un monde d'hommes à l'époque, à ses compétences aussi, et finalement de temps à autre, m'avoue-t-elle sans ambiguité, grâce à son charme féminin. Pas de faveurs ou de rapports douteux, mais le fait que parfois un joli tailleur, une jolie robe ou un chemisier ont permis de convaincre son entourage, qu'une présence féminine possède un atout de mode au milieu des costumes gris ou noirs. 

Libre aussi de devenir une brillante oratrice, une travailleuse acharnée qui le soir devait en plus s'occuper des enfants, deux, dans son appartement de province. Mais elle avait cette liberté, et elle a toujours, dixit nos emails échangés, choisi de rester en accord avec les tendances de la mode. Beaucoup de chaussures, de bottes, de changements, de choses jetées qui redevenaient à la mode dix ans après, d'essais infructueux. Mais entre les affaires, les dossiers impossibles à soulever tant le poids des centaines de pages les rendaient pesants, elle feuilletait ELLE ou MARIE-CLAIRE pour faire une pause.

 

 

Elle a avait porté des bas nylon, souvent souples, de qualité moyenne, sauf une paire offert par une amie américaine de la famille, posée dans une boîte cartonnée, réservée aux dîners de famille. Une boîte dont elle se souvient d'avoir vu un oiseau bleu sur la pochette, un nom oublié depuis. Comme toutes les femmes, le collant fut à la fois une facilité, une évidence avec les jupes plus courtes, un truc acheté en courant, changé souvent, oublié vite, retiré vite aussi. Une sensation enveloppante agréable en hiver, épouvantable dans des saisons dès les premières chaleurs, elle le décrit comme un accessoire par défaut, proposé de plus dans des coloris "chair" très orangés, très éloignés des teintes "soleil" actuelles. 

 

Et elle a reporté des bas nylon, plus tard. Lorsqu'un jour, passant devant une vitrine, derrière le palais royal, à Paris, elle est entré chez Chantal Thomass. Une boutique toute en féminité, avec un décorum glamour, du rose, du noir, plus qu'un lieu de vente, un boudoir chic. Toujours libre de ses choix, elle a succombé à une guêpière, dans les années 80, une époque plutôt fluo et strech, revenant soudainement dans les années 50. Mais avec la modernité de l'impératrice de la lingerie, de la douceur et une relation nouvelle avec le corps des femmes, le sien en l'occurence. Elle portait pour la première fois, son témoignage est éloquent à ce sujet, une lingerie de séduction qui enveloppait ses courbes pour mettre en avant sa volupté. Plus féminine en quelques instants, non plus pour une simple culotte et un soutien-gorge, mais enfin une lingerie pour compléter sa mode et sa féminité. Ce jour-là fût un déclic, une révélation. 

 

A la lingerie confort et surtout pratique, sans charme, anecdotique dans l'habillage quotidien, et ce malgré des tailleurs, des robes toujours féminines, des accessoires comme des foulards, des sacs à mains et  de nombreuses chaussures, elle donnait maintenant de l'importance à ses dessous. Une phase fulgurante, des achats nombreux qui changèrent sa garde-robe intime. Pour elle, pour lui aussi m'avouera-t-elle dans un email. Pour elle en premier lieu, avec des dentelles, des lycra rendant plus souples les matières, et puis un jour, une seconde révélation, des bas, des véritables bas nylon.

 

 

Oui la belle quadra pui quinqua a eu le plaisir de découvrir avec la complicité d'une vendeuse avisée, le soyeux ultime, la douceur liquide des bas qui coulent entre les doigts, puis s'évaporent comme à l'état gazeux sur la peau des jambes. Elle a goûté, elle a fondu, elle s'est sublimée sous tant de douceur. Et ses jarretelles, qu'elle avait connues peu pratiques, peu adaptées, peu séductrices, différentes à l'époque sixties, devenaient soudainement un détail féminin, une étape naturel de sa féminité quasi quotidienne comme le maquillage,le trait d'eye-liner, ou le bon positionnement de sa robe sur ses hanches. Une féminité revisitée car on marche différemment avec des talons, on se tient autrement avec des jarretelles, il y a dans cette lingerie cachée, une allure en bonus. 

 

 

Depuis elle porte très régulièrement des bas nylon, avec ce plaisir annexe, devenu habitude, de poser ses mains sur ses jambes, de caresser cette douceur toujours à proximité d'elle. Ce n'est pas une évidence, ni une néccessité, mais un petit bonheur induit de sa féminité. Couture ou non, elle a plaisir maintenant avec internet, à retrouver des bas vintage, des bas nylon avec des couleurs, elle varit, elle sourit d'avoir oser me le dire, d'avoir oser vous le dire.



 

 

tumblr_n6qs9g26qH1rihrcxo1_1280.jpg

( Photo origine Tumblr mais ne serais-ce pas une photo d'amie nylon ?

Imajill ? Aidez-moi pour le copyright)

 

Nylonement

Publié dans : Ordre de la JARRETELLE - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 4 commentaires
Vendredi 20 juin 2014 5 20 /06 /Juin /2014 09:53

Croiser le chemin de la mode, ouvrir les yeux autour de soi, je ne suis jamais en manque car il y a profusion de silhouettes, et puis la contemplation n'est pas une drogue, ni un fantasme, juste une douceur gourmande. Une gourmandise donc, de saison, variable en fonction de la météo, plus encore si celle-ci s'amuse de ses propres facéties, avec des matins frais, des montées lentes de chaleur, des soirées tièdes, des courants d'air voire même du vent, alors votre allure s'accomode d'avoir voulu être prudente, ou de votre totale insouciance, ne voyant que les degrés prévus l'après-midi.

 

Mode de détente ou mode pour le travail, elles ne seront que rarement les mêmes, car je pourrai ajouter mode de séduction, mode de bonheur personnel, mode pour les conventions ou pour les libertés. Comment choisir ?

 

_DSC0135candiescloset.jpg

 

 

_DSC0880candiescloset.jpg

 

 

 

_DSC0235candiescloset.jpg

 

 

Dilemme et hasard restent deux bons moyens de trouver la bonne combinaison après la douche matinale, encore dans la vapeur douce, dans cette moiteur fine sur votre peau, enfin la salle de bain n'est ni trop chaude, ni trop froide, car l'été est déjà là. Alors un ensemble coloré, un petit balconnet pour recevoir votre symbole de féminité, votre volupté en bonnet B ou E, qu'importe, c'est bien la vôtre. Douceur du maquillage, du trait précis d'eye-liner dans le coin de l'oeil, vous êtes si fière de le réussir après tant de tentatives frustrées. Vous serez encore plus heureuse quand votre homme, votre compagnon, ou votre compagne ouvrira les yeux, vous glissera un compliment dans le cou, avec quelques bises. Un bonus bonheur pour la journée !

 

Et ainsi sous votre robe, vous intercalerez des sourires, du bien-être avec cette crème délicate qui fait briller les premiers bronzages, un doux caramel sur vous, une peau satinée et soyeuse.

 

Là, votre miroir, votre image, le soleil qui pousse ses rayons jusqu'à vous, la lumière si importante, votre regard ici. Oui, c'est bien vous, vous êtes cette femme, celle que je croiserai par hasard, que je regarderai pour ce petit plissé de la jupe, ou pour le trapeze impeccable dans sa coupe, ou pour le fluide mouvement du tissu suivant vos pas pressés, tout est là. Vous serez toutes différentes, toutes libres de vos pas, de vos arrêts, de vos discussions au téléphone, de vos recherches surprenantes dans le capharnaüm de vos sacs à main, de vos attentes de collègues ou amies, de votre curiosité face à ces vitrines.

Là mon regard, votre mode, une nouvelle journée, une saison de bonheur en prévision.

 

 

_DSC1330candiescloset.jpg

 

 

Nylonement

Publié dans : Femmes & Mode - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 1 commentaires
Jeudi 19 juin 2014 4 19 /06 /Juin /2014 05:54

En prenant un café glacé, sous cette nouvelle chaleur de printemps devenu été, j'entends les autres conversations, mon esprit est ailleurs, la moiteur ambiante peut-être.

 

Mariage, moi, jamais. J'ai tant entendu cette phrase venant des jeunes adultes, trentenaires ayant vécus le mariage de leurs propres parents, mais aussi de mes collègues quadras, bafouées, trompées, divorcées et définitivement dégoûtées de cette union. Pourtant les mêmes racontaient le lendemain, leurs nouvelles aventures amoureuses, leurs nouveaux hommes. A ce "non" au mariage s'ajoutait les anti-mariages souvent par conviction partagée avec des camarades prolétaires d'un autre siècle, ou alors ceux qui ne comprenaient pas le sens d'être ensemble, déjà vivant dans le précaire (certes nourrissier chaque soir, un confort naturel et primitif) d'un prétendu couple mais avec la liberté de " pouvoir partir ". J'ai laissé flâner mes oreilles sur tant de variantes, de belles histoires, de trucs glauques, de couples libérés mais prisonniers, de couples libres mais finalement divorcés ou séparés. 

 

 

bhldn-summer-2014-wedding-dresses6.jpg

 

Le soleil pesait un peu plus sur moi, j'aurai bien fait une réelle pause, une mini sieste pour respirer à mon rythme, pour oublier cette terrasse froide de sentiments, celle de la cafétéria de mon lieu de travail, un lieu sans sentiments.

 

Et pourtant, hier, loin des fenêtres ouvertes sur la chaleur et les cris des hystériques du ballon rond, il m'a demandé en mariage, moi, sa belle princesse. Whaoooouh dans mon coeur, des palpitations, des interrogations, notre amour, un flot continu d'images depuis hier soir !

 

bhldn-summer-2014-wedding-dresses5.jpg

 

 

bhldn-summer-2014-wedding-dresses7.jpg

 

Alors voyant mon improbable production, j'ai pris ma pause entre deux articles à rédiger, plus tôt, je suis partie dans la rue, non celle d'à côté, pour changer de mes habitudes. Marcher, réfléchir, digérer cette belle nouvelle, ce paradoxe incroyable entre le bonheur intense qu'il m'a procurée et cette société environnante qui ne sait plus vivre les beaux moments. Des citoyens-objets qui consomment leurs vies, leurs désirs, leurs impatiences sans rien savourer.

 

Je déguste chaque seconde, je m'arrête, hasard, une boutique inconnue car je ne passe jamais ici, des robes, des accessoires, tout pour le mariage. La vie est belle.

 

 

bhldn-summer-2014-wedding-dresses1.jpg

 

 

Nylonement

 

Publié dans : Femmes & Mode - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 1 commentaires
Mercredi 18 juin 2014 3 18 /06 /Juin /2014 06:37

Une nuit de profond sommeil, mais aussi un travail global de l'insconcient, sur la journée d'hier, sur les bons et mauvais moments, sur le repas entre amis et invités d'hier soir. Et finalement cette phrase qui ressort soudain, entre deux plats et quelques verres, un rappel de cette terrasse : "Vous rêvez beaucoup, les femmes d'aujourd'hui ne peuvent pas être glamour !"

 

 

_DSC0057candiescloset.jpg

 

 

Oui, aujourd'hui comme hier et avant-hier et comme depuis des années déjà, je rêve, parfois en pleine journée. Mais je me réveille soudain ce matin, avec vous, mes lectrices, mes lecteurs, et je découvre avec effarement que je vivais dans un monde idéal.

Non, je croyais vivre dans un monde idéal.

 

En ouvrant les volets, force était de constater que les jeunes femmes étaient majoritairement en pantalon, en jean, avec des formes variés, des déchirures ou non, des tailles hautes ou basses. Là une inconnue, presque floue, avec une jupe, elle se cache dans le coin de l'abribus, loin des regards pour ne pas gêner les autres, de sa présence, de ses belles jambes dans un collant noir et des bottines.

 

 

_DSC0846m.jpg


 

Manquant de fruits frais, je me dirige vers mon petit supermarché, les clientes ne sont pas toutes en robes légères d'été, aucune ne semble porter des bas nylon malgré la fraîcheur de ce matin, force est de constater ma méprise. Au rayon beurre et yaourts, aucune brindille en mini-short blanc, en mini-top rose, rien non plus au rayon céréales, pas de mini-robe rouge sur une brune aux mensurations impeccables. Je flâne en passant entre le coin des crèmes de douche, pas de naïades sortant de la piscine, pas plus que dans le coin glaces, pas de croqueuses sulfureuses de cornets glacés. J'attends à la caisse, des clients, des clientes, des caissières, des machines. Tout est normal, les gens ne sourient pas, ils varient entre beaux ou moches, grands ou petits, énervés ou calmes, pressés ou lents. Je confirme rien de glamour. 

 

 

6--2-.jpg

 

 

_DSC0022candiescloset.jpg


 

Traversant la rue, j'ai la révélation, après quatre décennies de rêve, je me suis réveillé. Mieux encore, je vais enfin vivre dans ma société, non, dans une dimension parallèle, avec eux, avec vous, dans un monde bien réel. 

 

Pourtant dans mes rêves, je voyais, j'espérais des gens moins tristes, plus humains, plus proches les uns des autres. Je défendais avec respect une féminité plus glamour sans la voir devenir une règle martiale, plutôt une liberté pour soi, sans le regard des autres, sans les remarques et insultes des autres, plutôt avec des compliments, des envies non de séduire, mais de se faire plaisir, et en retour de plaire, d'être vu. Un monde d'élégance parfois mais pas obligatoire, un monde plus serein, où le féminin se retrouve dans des modes, où l'égalité est complice naturel du respect. Certes j'avais rajouté par désir personnel quelques touches très glamour, ultra-féminines pour faire pétiller le tout. Mais je n'idéalisais pas tout cela au quotidien, bien au contraire, toujours pour laisser la liberté à chaque femme de choisir leur beauté, leur féminité, leur image (avec de multiples facettes). Et par peur d'une uniformité trop 100% glamour !!

 

 

010_594_396_60_sha.jpg

 


 

Je me suis trompé, honte à moi.

 

Mais on m'a menti, car en regardant les publicités à la télévision, il me semblait voir des mamans idéales, des mensurations impeccables, des ménagères heureuses de faire de la cuisine, de nettoyer avec l'aspirateur, ou de faire la lessive, de vivre tout à fond avec bonheur. Toujours à moitié nue à table, pour manger des yaourts, été comme hiver. Toujours mince car elle dévore des bols de céréales, des tartines avec du beurre light. Toujours sexy quand elle croque les glaces, et plus encore quand elle conduit sa voiture. Toujours plus féminine, exposée, caricaturée dans ses atouts de femme, réduits à des courbes, un cul et des seins pour vendre tous les produits du monde, pour vendre du rêve peut-être ? En ouvrant les magazines féminins, j'ai vu les bons choix, les bons régimes, les crèmes de jouvence vantées par des midinettes de 40 ans, de 25ans, de 18ans à peine (rayer les mentions inutiles), avec des corpulences dignes de certaines maladies de l'alimentation. Toutes pareilles d'ailleurs ! Peut-être ais-je cru que toutes les femmes porteraient des robes de soirées, moulantes et sculptées comme dans chaque série, avec des soutien-gorges trop petits pour des poitrines trop opulentes.

 

J'aurai dû me réveiller avant ... pour savoir qui rêvait, qui mentait ... dans quel monde.

 

 

Nylonement

Publié dans : Féminité & Féminisme - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 2 commentaires
Mardi 17 juin 2014 2 17 /06 /Juin /2014 06:02

Enervement passager ou constant, il faut répondre par de la détente, du bonheur avec de la mode en version zen.

 

 

_MG_8755.JPG

 

 

Enervant parfois quand on aborde des sujets comme la drogue, avec des mannequins ou des artistes notoirement usagers de produits illicites mais plus encore dangereux pour la santé de leurs consommateurs. Ces gens-là qui deviennent icônes de la mode et qui donnent le plein crédit à ce type de pratique, fourvoyant les messages vers nos adolescents, nos jeunes.

 

Enervant aussi le crédit donné à certaines personnes, certains photographes ou autres personnes influentes empêtrées dans des histoires de viols, de harcèlements, d'incitations à des actes sexuels non consentis. Là encore les victimes sont mises en doute, la carapace du" people" protège apparemment de la prison, du jugement et d'autres bannissements qui seraient aussi utiles.

 

 

Femmes-5-8025.jpg

 

 

streetstyle11128-web.jpg

 

 

Alors en urgence, une piqûre de bien-être, du bonheur à haute dose, visuel ou réel, avec de la mode bien réelle. Palpable à fleur de peau, sur le corps, pour soi ou pour l'autre, à regarder ou à ressentir. Il est bon de s'immerger dans un dressing, d'ouvrir une armoire, de fouiller dans la commode pour sentir les matières, pour choisir un crop top moelleux, pour se glisser dans une robe soyeuse, pour retrouver une vieillerie si actuelle.

 

Bien être toujours, car c'est aussi fouiner dans des boutiques, des petits lieux de vie, pour rencontrer des passionnées qui connaissent leurs métiers, leurs filières de fabrication, ou mieux encore pour discuter avec les créatrices en direct. Pareil pour les accessoires, les vêtements vintage, les menus détails qui feront votre différence, votre style, votre unicité dans le flot des passantes. La mode est un bonheur quotidien, un renouvellement de vos caractères et de vos humeurs, suivant la météo.

 

 

shelby-keeton-son-mothers-day-fp1.jpg


 

Couleurs aujourd'hui, petite robe noire demain. Osez !

 

 

Nylonement

Publié dans : Femmes & Mode - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 3 commentaires
Lundi 16 juin 2014 1 16 /06 /Juin /2014 06:17

Voilà ce matin, vous avez décidé d'aller en robe blanche au bureau. Votre mâle moqueur et encore peu réveillé entre sa douche et son café noir du matin, en entendant votre propos, a surencheri en demandant si vous aviez besoin de lui pour attacher le voile et trouver des demoiselles d'honneur.

 

tumblr_mvy77jt9AF1sclzbwo1_500.jpg

 

 

Alors en enfilant un bel ensemble blanc de dentelles, vous avez pensé que le printemps était bien là, l'été presque aussi proche, et que si les tendances sont justes, celles des magazines féminins, vous vous deviez d'être un jour en blanc, mais pas pour aller vous marier. Pas de robes de princesses avec traîne sans fin, pas de meringues et autres kilos de perles pour embellir à foison votre bustier irrespirable, mais une simple petite tunique trois trous blanche. Oui, il faut oser car si la couleur est belle, subtile et souriante, elle sort si peu de votre dressing.

 

Certes il va falloir chercher sur les e-boutiques nombreuses, topshop, asos, mango, newlook, h&m, zara, d'autres encore mais peut-être pas desigual, trop coloré pour être blanc. Des nuits de quête du graal, comme pour son opposé plus connue, la petite robe noire. Avec un col, claudine ou non, sans col peut-être ? avec des manches, quelles longueurs ? avec des motifs, discrets ou bien directement visibles pour se différencier des unies ? avec des découpes ? en version mini, plus votre âge (mais à quel âge peut-on le mini, quand les jambes sont toujours belles ?), en version maxi, presque bohème en coton léger, trop transparent dites-vous ? en version au-dessus du genou, juste et chic pour la working girl ? et puis vous n'allez pas à la plage non plus, car les vacances et le maillot ce sera pour plus tard. Dure recherche pour trouver la belle robe, et puis la matière ? laquelle, encore deux soirées sur le net, des hésitations, des doutes, des envies fortes, dont celle de remettre des robes à votre disposition, mais pas blanches.

 

 

white1.jpg

 

 

7323565158_653192d430_o.jpg


 

Finalement le question ce matin en enfilant maintenant ce petit modèle moulant, mais pas trop, qui marques votre taille, montre vos hanches si féminines, quels accessoires avec cette robe ? quelle veste avec  ? et pire encore, quelles chaussures pour cette tenue si claire ? 

 

Si le soleil est là, vous allez être la plus belle, vos jambes bronzées ou enveloppées d'un voile de dix deniers léger, vous serez source de regards : "elle a osé"  "çà lui va bien" "j'aurai dû oser ma robe, un peu comme la sienne avec une étole de coton turquoise sur les épaules" "c'est trop blanc" "blanc çà doit être salissant"  "encore une meringue qui cherche un mariage" "une audacieuse" "Grazia avait raison, il faut remettre le blanc sur soi, demain j'en achète une" "pure folie" "ce week-end je mets du blanc" "blanc oui mais les chaussures bof". Tous les commentaires seront là, les admiratrices en premier lieu, les compliments avec.

 

En prenant finalement votre trench court de couleur pêche, votre sac à main, vous laisserez votre mâle à ses pensées, la tranche de baguette entre son bol et sa bouche, avec votre sourire et quelques mots :

"Ne m'attend pas ce soir, c'est ma nuit de noces avec mon patron."

 

white12.jpg

 

 

Nylonement

Publié dans : Femmes & Mode - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 3 commentaires
Dimanche 15 juin 2014 7 15 /06 /Juin /2014 17:42

JFH.jpg

JFH PHOTOS

 

Aussi étrange que cela puisse vous paraître, je ne parle pas de bas nylon si souvent, et je suis rarement à l'origine de la discussion, mais mes amies, mes amis, de nouvelles rencontres (certaines connaissant ma passion, d'autres non, mais me demandant souvent "vous faites quoi ?" avec ma réponse "... entre autres, community manager d'un BLOG NEWS sur la LINGERIE et les BAS provoquant irrémédiablement suprises, interrogations et souvent désirs ) se chargent de vouloir toujours plus connaître les mystères de cet objet de quelques grammes.

 

D'autres ont des certitudes, d'autres encore des préjugés, parfois j'hésite même à répondre, préférant les laisser dans leurs "bonnes pensées" et m'amusant de leur imagination en ébullition, comme une mèche associée à un baril de souffre et de poudre. J'ai déjà évoqué ici ces raccourcis sur le bas nylon, ses idées toutes faites de la part de personnes n'ayant jamais vu, jamais touché, jamais vu porté avec élégance des bas nylon. Mais ayant souvent des références plus grivoises pour ne pas dire pornographiques malgré leurs esprits bien-pensants. Le monde est ainsi fait, dans la balance, il y a un plateau pour les esprits hédonistes, subtils et passionnés, amateurs d'infinie douceur, de l'autre les imbéciles et bon nombre de cons.

 

Et quand la question, du moins l'exclamation est venue à mes oreilles "les collants, c'est comme les bas nylon", j'ai entendu puis j'ai souri. Tout était dit. Car finalement oui, avec un peu de recul, dans une société où tout se résume souvent à des affirmations définitives sur tel ou tel sujet, où les nouvelles du monde sont limitées à 140 caractères ou 140 secondes en images, il faut faire vite et percutant, il faut classer les choses dans des cases, sans qu'elles ne débordent. 

 

 

JFH2.jpg

JFH PHOTOS


 

Ma conscience et ma passion se sont parlées, ont échangées en quelques milli-secondes sur cette phrase. Et cette personne avait raison, du moins partiellement je vous rassure.

 

 

Pleinement raison, car "collants" ou "bas nylon", ce ne sont que des accessoires de mode. Oui comme une culotte ou un soutien-gorge, ce sont des accessoires de l'intime, qui se montrent un peu pour couvrir les jambes, mais restent des éléments fonctionnels de ce que certains appeleraient "la mode", d'autres "l'habillage au quotidien". Un simple accessoire qui enveloppe les jambes, l'embellit parfois, ou assure une simple fonction pratique et confortable pour éviter les écarts de chaleur ou de froid avec l'extérieur. Un héritage ancestral, transmis aux jeunes filles par leurs mères et grans-mères, porteuses depuis toujours, sans y réfléchir de cet accessoire, simplement là par évidence, souvent fragile, sans aucune autre fonction que de recouvrir les jambes. 


 

Faussement raison, car "collants" ou "bas nylon", ils sont bien là dans notre monde actuel, avec une histoire différenciée depuis la fin des années 60, c'est à dire hier pour certaines, il y a longtemps pour d'autres. Personne ne pense, sauf quelques passionné(e)s, à l'histoire de cet accessoire, mais certaines se rappelent quand même d'avoir vu des modèles différents, des bas type dim-up nés dans les années 80 avec des publicités modernes et tendances, une nouvelle liberté très dynamique. D'autres on vu des bas sur leurs jambes, les ont remplacer par des collants pour l'aspect pratique, ou pour oublier l'aspect dépassé des jarretelles des années 60, au moment où la mode devint plus courte, la vie s'envolait au ryhtme du rock. D'autres ne les ont jamais vu, sauf sur des publicités récentes, quand les marques de lingerie proposent des ensembles, string, soutien-gorge pigeonnant et porte-jarretelles, elles ne savaient d'ailleurs pas le nom de cet objet. Culture et héritage, tradition et hasards, le chemin vers les bas nylon est différent pour chaque femme.


 

Aucunement raison, car "collants" s'opposent à "bas nylon" dans la façon de les mettre, il est bien différentde s'envelopper avec des gesticulations indignes d'un conours artistique de danse dans des collants, plus encore pour ajuster dans un dernier mouvement la partie globuleuse du fessier. Pas glamour du tout ! Alors que les bas sont des instants de douceur, quand vous roulez le bas entre vos mains, entrant alors en contact avec une matière d'une douceur exceptionnelle, une sensation consciente debonheur, insconciente de volupté. Vous déroulez sur votre jambe, ajustant avec précision si besoin la couture, réglant sur votre cuisse le revers, caressant celui-ci, attachant les jarretelles. (Certes je vous fait grâce des trois premières fois, de la jarretelles arrière qui "grrrrrr" refuse de s'accrocher, et autres petites habitudes à adopter)

 

Mais de la raison, faut-il parler ?

Car si les bas nylon existent toujours et suscitent leurs amatrices, leurs passionnés, et donc des détracteurs, c'est qu'il y a en eux, dans les quelques grammes qui les composent, entre chaque fil qui les tissent, les rendant plus proches de vos jambes, il y a donc des sensations et des émotions. Immatérielle relation avec eux !

La féminité qui souvent accompagne le choix de porter des bas nylon est présente, tout comme la sensualité de séduire, oui j'assume, avec des bas nylon. Objet d'élégance en premier lieu, le choix de ce simple accesoire, de cette caresse devenu seconde peau n'est pas un hasard, c'est un acte complice pour ne pas dire un frisson. Parfois pour certaines porteuses régulières de bas nylon, c'est une drogue, un doudou qui signe leurs jambes, juste pour elles, seules à savoir que la jupe cache six jarretelles. Pour d'autres femmes, c'est un choix, un art de vivre, des moments où elles enveloppent leurs jambes, mais ajoutent une vapeur de nylon si fine, un émoi inconscient pour elles. Pour d'autres femmes, découvrant cet univers c'est une révélation, la clef et le trouble vers d'autres affirmations de leur image, vers d'autres facettes de leur féminité, avec un parfum de glamour qui soudainement les enveloppe, créant cette fameuse bulle unique de bien-être.

 

 

Stocking-Society-SHOP-Wedding-Hochzeit-5b.jpg

 

 

Stocking-Society-SHOP-Wedding-Hochzeit-3b.jpg

 

Nylonement

Publié dans : Ordre de la JARRETELLE - Par Gentleman W.
Merci pour votre commentaire - Savourez les 2 commentaires

Votre Nylon-Volupté.com

Languages Translation, Dear friends & readers, enter in our world of femininity during the week, with fashion pics, travel trhough words on women universe. But also each sunday, walk through actual and vintage stockings, intense symbol of Glamour !


 

 ruban_satin_rose-nylon-volupte.png

 Dans le labyrinthe de la Mode, des ambiances rétro et du glamour toujours, je partage avec vous,  ce chic et cette élégance, parfois classique, parfois décalée, pour qu'ils deviennent Votre Mode, Votre Féminité. Mon regard suit vos silhouettes, au quotidien, dans la rue, dans un espace imaginaire et romancé, pour apprécier vos tenues, votre allure mais aussi vos accessoires, sacs à main et chapeaux, gants et bijoux, sur votre peau, sur vos jambes "le voile de Volupté". 

Car de vos choix, vous devez uniques, vous créez Votre Féminité, votre vie et le plaisir de voir et être vue !

Au-delà de vos Féminités, j'immisce avec discrétion dans votre jardin féminin et avec des recoins féministes, mais toujours avec mon regard discret. Parfois je narre vos vies, j'ajoute des humeurs, des doutes pour devenir les Portraits de Femmes.

 

Avec légèreté toujours, j'aime le Glamour !

 

GENTLEMAN W 

Qui est Gentleman W ? ou Qui êtes vous ?

 

gentlemen-w-xs.jpg

 


Les Bas Nylon, une autre facette de ce blog, un symbole fort de la Féminité, le glamour à travers les photos, les tendances et les marques actuelles, avec leurs nouveaux modèles et leurs collections, les variations mais aussi vos retours sur la modeLes Bas Nylon sont ici le fil rouge entre les articles, la couture qui suit sur vos Féminités. (chaque DIMANCHE)

Musée vivant avec l'âge d'or 50-60, le Vintage, partageons les photos des pochettes et les souvenirs de modèles plus anciens, avec vos mots et vos visuels rétro

Vous avez des stocks de pochettes vintage, des photos associées, contactez-moi pour compléter le musée.

copyrights-virtual.jpgLes photos sont ici uniquement à titre non marchand comme ce blog non-commercial, pour un référencement, en l'honneur des marques citées, pour un usage d'hommage à la Féminité. Si toutefois, j'oublie une référence (encore faudrait-il qu'elle apparaisse en récupérant cette image sur le net, sur Pinterest et ailleurs) ou je suscite une souci de droit à l'image ou aux copyrights, contactez-moi par email : gentleman.nylon@gmail.com.

L'image sera retirée dès que vous nous préciserez laquelle. Merci.


Copyrights pour tous les articles de ce site. Si vous faites référence à un article, précisez le nom de ce blog.

 

Rédacteur OrSeriE

       


 

Logo Menu NylonMode.com V3.2 xs

 www.Nylon-Mode.com

Suivez l'actualité Lingerie

et les collections Bas & Collants

 

 

 

Bas & Collants de luxe

dans la boutique CERVIN

 

reduction-cervin.jpg

 

 

SATINBOX

Découvrez www.SATINBOX.net

 

Satinbox-Passion-Rose---transp-copie-1.png

SATINBOX   Passion

 

Satinbox-Volupte-Ivoire---transp.png

SATINBOX   Volupté

 

Satinbox-Glamour-xs-transp.png

SATINBOX   Glamour

 

 

Un nouveau concept de boîtes de rangement

avec l'intérieur satiné, pour votre Lingerie,

vos + beaux dessous, vos bas & Collants.

 

satincube-xs-trans.png

 

Une création & une exclusivité Nylon-Mode.com

Offrez-vous le luxe d'un rangement soyeux

pour un plaisir pratique au quotidien

 

Découvrez www.SATINBOX.net

 


Recherche ???

Articles Féminité & Féminisme

Articles Portraits de Femmes

Ordre de la Jarretelle

Pour rendre hommage aux BAS NYLON, aux JARRETELLES, au Glamour, au symbole d'une féminité des années 50-60, aux instants de mode actuelle, mais aussi aux créateurs, aux fabricants (vintage et actuels) et plus encore aux Femmes, nous avons lancé l'initiative d'une confrérie nommée "ORDRE DE LA JARRETELLE".

Nos objectifs sont de défendre la volupté du port des Bas Nylon, de promouvoir une image noble et saine auprès des médias, de défendre la finesse incomparable du véritable nylon, de créer une communauté d'ambassadrices autour de l'élégance au féminin, de publier des ouvrages (textes et photos) de référence sur le sujet.

 

Nos statuts sont en cours de rédaction.

Quelques articles sur le sujet :

Ordre-de-la-jarretelle-Acte-1

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-2

Ordre-de-le-jarretelle-Acte-3

Ordre-de-la-Jarretelle-Acte-4


Bas-Nylon-mais-alors !

Bas Nylon, quel talon ?

Je-suis-alle-au-paradis des Bas Nylon

 

 

Blogs & Coups de coeur

Logo-Menu-NylonMode.com-V3.2-xs.png
 

 
femmemajuscule.jpg
causette-34.jpg

rose-magazine-3-copie-1.jpg



Mes coups de coeur, ceux où je passe régulièrement, pour leurs contenus, leurs photos, leurs articles, leurs humeurs, leurs amours, leurs critiques.

Inspiration, parfois même coup de foudre, souvent une amitié qui commence avec des mots, une ambiance.

martiennes.wordpress.com  justement féministes

bebarock.com juste pour les femmes !

cameline.org prodigieuse exploration mode du temps

leblogdebetty.com mode et sourires 

dameskarlette voyageuse en images

thebrunette.fr incroyablement élégante

lheureuseimparfaite blog féminin et impertinent

enfinmoibordeaux-relooking.com féminité, mode et sourires

leblogdelilou féminité au quotidien

fashionandcookies  fashionista 

valimero-fashion-addict.com modeuse la + souriante du net !

lesfillespensentque une belle plume

mindalicious.fr géniale modeuse

bellesetbiendansvotrepeau conseils beauté

lesdemoizelles mode et futilité

estelleblogmode.com  mode souriante

leblogdelalilloise une belle dynamique

pinup-doodles un coup de crayon d'une génie

folievintage.fr un lieu pétillant & glamour

blog.plafonddeverre.fr réalité féministe

...

leblogdebigbeauty.com ronde et alors ?

misspandora.fr fée de mode

modeuse.com j'aime depuis le début

garancedore.fr oui, encore elle

citizencouture.com la mode online

...

Et si vous n'êtes pas ici, c'est pas un désamour, plutôt un oubli, 

et la liste serait peu-être un peu longue (environ 200 sites de références)

mais je vous visite régulièrement, bises à toutes !

 

NYLON MODE Team travaille sur un livre des bloggeuses mode (2013)

en langue française, voir NYLON-MODE.com

 


Articles Bas Nylon

Bas Nylon & Collants

Accessoires MODE pour vos Jambes

Un monde des marques actuelles, françaises et internationales, mais aussi des références vintage (articles du dimanche) pour explorer ce monde indispensable à l'élégance de vos tenues Mode.

CERVIN YVES ST LAURENT

NYLON D'OLIV   PHILIPPE MATIGNON

CHANTAL THOMASS  GIO ARISTOC

WOLFORD  LE BOURGET

DIOR  CETTE  CLIO

JONATHAN ASTON  MARIEANTOILETTE

FALKE KUNERT AMORALLE

LES QUEUES DE LA SARDINE  FARELL

SECRETS IN LACE GERBE

ELEGANTI  DIM  PRETTY POLLY

TRASPARENZE CAROLINE B

LA PERLA  PIERRE MANTOUX

VENEZIANA FOGAL

CHARNOS  PAMELA MANN

LEG AVENUE LEVANTE

EMILIO CAVALLINI WELL

GOLDEN LADY   CHESTERFIELD

LOVE ME  OROBLU  LEVEE

LUISA MARIA LUGLI   MURA 

SILKY  GATTA  FIORE  ERGEE

ZOHARA DD  BERTHE AUX GRANDS PIEDS

CALZEDONIA   BONNIE DOON

 

Plus d'infos sur NYLON-MODE.com

Féminités & Mode

  • : Vos Féminités, Votre Féminité, du Glamour et quelques Bas Nylon
  • Vos Féminités, Votre Féminité, du Glamour et quelques Bas Nylon
  • : Univers évanescent sur vos Féminités, votre mode, votre interprétation quotidienne, avec des voiles légers sur vos jambes. Labyrinthe capitonné de glamour, de Sensualité, marquées par vos coutures sur vos bas Nylon. Ambiance parfumée d'élégance et de volupté, pour rendre hommage aux Femmes, chaque jour, avec des billets d'humeur chic, des portraits de Femmes, des instants de vie et des regards. Glamour toujours.
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Aimez-vous, Aidez les !

 

Cancer, trop proche de nous .

Faites un sourire et soutenez l'autre !

Nous sommes tous acteurs de la santé de nos proches et de nos familles.

Cette maladie frappe le col de l'utérus, les seins, la thyroïde, la prostate, le plus couramment et ailleurs aussi !

Alors soutenez vos ami(e)s, vos parents, votre compagnon et votre compagne.

Image-0201

 

Aimez vous les uns et les autres

 

 

Image-0297

www.cancerdusein.org

 

 

Aimez-vous !

Protégez-vous !

ruban-rouge-sida.jpg

Vivez !

RSS for you

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés